Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 14:52

Chers lectrices et lecteurs bonjour !

Poursuite des réflexions sur les finances de la commune. Aujourd'hui les investissements.

Les sommes dépensées pour le fonctionnement de la commune 'disparaissent ' en quelque sorte pour fournir des services, indemniser le maire et les adjoints, accorder des subventions, payer les taxes, assurances et intérêts d'emprunts, honorer les factures d'électricité, d'eau et bien d'autres choses...

Ces dépenses sont à renouveler chaque année, on appelle cela dans un ménage, dépenses incompressibles avec peu de possibilité de les réduire si on a déjà une gestion rigoureuse. On peut faire des arbitrages comme remplacer les charges payées aux entreprises de services par la rémunération d'un agent municipal par exemple. Effectuer certains travaux avec le recours au bénévolat. Nous y reviendrons.

Les sommes dépensées en investissements restent 'acquises' d'une certaine manière puisqu'elles sont transformées en biens durables tels qu'une toiture, un appartement rénové, des voiries en bon état, du matériel de bureau, d'informatique, du mobilier et d'autres achats de biens. Elles comprennent aussi les annuités de remboursement des emprunts.

Ces dépenses sont effectuées pour un certain nombres d'années selon la nature de l'investissement, 30 ans et plus pour une toiture mais 5 ans peut-être pour un matériel informatique. Les frais d'études sont indispensables pour certains travaux. En faire l'impasse peut parfois coûter plus cher à terme. L'élu n'est pas forcément à même d'appréhender une conception rationnelle et actualisée d'une rénovation d'importance. Faisant allusion en cela au logement de l'école déjà évoqué. Le Conseil Municipal à l'unanimité, a décidé le 25 juin, il y a près de 4 mois de : 1) conserver un seul logement et de le réhabiliter. 2) De demander des devis pour les travaux de réhabilitation. 3) D'autoriser le Maire à demander des subventions pour ce logement. A l'ordre du jour de la réunion du 16 octobre le premier point est : Logement de l'école : devis à demander. Pourquoi renoncer à transformer les greniers en logement? A-t-on les moyens de conserver de telles surfaces improductives?

Les investissements ouvrent droit à des subventions de diverses sources. Dans les limites du raisonnable le recours à l'emprunt permet d'entreprendre des projets plus ambitieux. Une commune peu endettée se trouvent souvent à 'la remorque' du secteur sauf à ce qu'elle perçoive des revenus réguliers importants de forêts, industriels et autres ce qui ne semble pas être notre cas.

L'article suivant sur les FINANCES DE NOTRE COMMUNE traitera de l'endettement de 2008 à 2012.

Bonne lecture sans migraine j'espère...

Votre blogueur de service.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Quelques chiffres dans le document joint en PDF ou ODT

Partager cet article

Repost 0

commentaires