Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 20:30

Chers lectrices et lecteurs,

Les députés ont voté jeudi 28 novembre à l’unanimité en seconde lecture en faveur de la reconnaissance aux élections des votes blancs, qui seront comptabilisés à part mais non pris en compte parmi les suffrages exprimés.Les socialistes ont cependant fait adopter un amendement pour repousser l’application de cette loi après les élections municipales.

"FRANÇOIS SAUVADET, député UDI de Côte-d’Or est l'auteur de la proposition de loi sur la reconnaissance du vote blanc"

Voilà ce qu'il en a dit à Céline Rouden journaliste au journal La Croix.

Si cela vous intéresse prenez connaissance de l'article paru de jour.

Bonne lecture, bonne cogitation et dites ce que vous en pensez!

Votre blogueur de service.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

« Nous sommes actuellement dans une situation de grande tension politique. Il est donc important pour les Français qui, lors des élections, ne se reconnaissent pas dans l’offre politique de pouvoir l’exprimer par un vote. À l’heure actuelle, le vote blanc est considéré comme un vote nul et n’est pas comptabilisé. Nous devons le reconnaître comme une expression politique à part entière afin que les électeurs n’aient pas comme seul choix que de se réfugier dans l’abstention ou les votes extrêmes. Il y a d’autant plus urgence à le faire que nous entrons dans un cycle électoral qui va voir se succéder les élections municipales, les européennes et les régionales.

Nous sommes parvenus à un consensus au Parlement pour comptabiliser les votes blancs à part, mais pas encore pour les prendre en compte dans les suffrages exprimés. Cela poserait un problème notamment pour l’élection présidentielle, puisque la Constitution stipule que le président doit être élu à la majorité absolue des voix. Or en 2012, au second tour, il y a eu 2,1 millions de votes blancs et nuls, soit 5,8 %. Si on les avait pris en compte, aucun des deux candidats – François Hollande et Nicolas Sarkozy – n’aurait été élu.

« un progrès démocratique »

J’entends cet argument. Je considère cependant que l’on doit avancer dans la reconnaissance du vote blanc, qui est un progrès démocratique, et cette proposition de loi en est une première étape. À condition bien sûr qu’elle soit appliquée dès les prochaines élections, ce dont je doute puisque les socialistes ont tout d’un coup décidé de repousser son entrée en vigueur au 1er avril, soit après les élections municipales.

On nous a opposé des arguments techniques, comme le fait de ne pas avoir le temps de modifier les procès-verbaux ou de former les assesseurs. Mais quelles raisons pourrait-on avoir de retarder l’application de cette disposition, sachant que ne pas permettre la reconnaissance du vote blanc, c’est encourager le vote extrême et donc provoquer des triangulaires?

Est-ce réellement le choix des socialistes? Nous n’avons même pas la garantie que la loi sera appliquée aux élections européennes car, sans une initiative gouvernementale, le texte mettra encore des mois à être définitivement adopté. Je crains qu’il ne soit renvoyé aux calendes grecques. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires