Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2014 6 16 /08 /août /2014 19:44

Chers lectrices et lecteurs, bonjour !

Vous savez que fidèle lecteur du Journal La Croix depuis plus de 40 ans, bien des articles parus dans ce blog y ont trouvé leur inspiration.

La Croix du 16 août 2014, m'offre de lire le forum de Jean-François Bouthors Éditeur et écrivain intitulé : Pour aller aux périphéries, renouons avec l'art de la conversation.

Bien qu'il traite principalement ce sujet par rapport à une communauté particulière de croyants, bien des paragraphes peuvent être repris parce qu'adaptés également à toute communauté humaine. Les citoyens d'un village forment une communauté du fait de leur proximité et pour bien d'autres raisons. Le plus éloigné dans le village peut être rejoint en quelques minutes à pied seulement. L'absence de commerces est un handicap pour les rencontres et donc pour les conversations interpersonnelles. Les quelques manifestations proposées dans l'années ne rassemblent pas autant de monde que souhaité. Sont-elles à même de favoriser les échanges, les conversations ? Les participants eux-mêmes, ont-ils le désir d'entrer en contact, de converser avec l'autre qu'il soit son voisin immédiat ou pas ? Comment entrer en contact, en conversation avec ces "têtes" qui me semblent nouvelles ? Des communes se font un devoir de présenter à la population régulièrement les nouveaux habitants à l'ocassion de telle ou telle manifestation. Les arrivées, les départs, les naissances et décès pourraient, avec l'accord des personnes faire l'objet d'une communication dans le compte-rendu du conseil municipal par exemple. Mais combien d'habitants prennent le temps de le lire sur le tableau d'affichage ? Votre blog élargit sérieusement depuis plus de trois ans le cercle de celles et ceux qui peuvent en prendre connaissance. Votre blog, une forme de lien social, une forme de "conversation" en quelque sorte ! Trop à sens unique sans doute, mais qu'y peut votre blogueur ? La réponse appartient à chacun.

Alors, que dit Jean-François Bouthors au sujet de la conversation ?

(Texte très légèrement modifié pour coller à notre situation)

« Se faire conversation pour le monde, cela suppose, entre autres, que la conversation puisse déjà avoir lieu « chez soi », qu'on sache se parler et s'entendre. Il faut aussi mettre sur la table de quoi se parler, autrement dit que la parole échangée soit nourrissante. Voilà qui demande d'aller au-delà des discussions convenues, des bavardages creux, ou pire des colportages de rumeurs et autres mesquineries. Au-delà aussi des indignations qui n'engagent à rien, même si les occasions de s'indigner véritablement ne manquent pas, tant le monde est en souffrance… Converser, c'est engager une part de soi-même, partager ce qui nous anime, ce qui nous nourrit, ce qui nous réjouit, ce qui nous mobilise.

Il y a dans la conversation bien autre chose que la recherche d'un entre-soi confortable et irénique. Dans la société atomisée et fracturée qui est la nôtre, la conversation est le premier pas de la reconstruction de la confiance. Elle est une mise en jeu de la parole dont l'une des fins est de mettre en échec le soupçon, la défiance, la haine. Point n'est besoin de grands dispositifs, de coûteuses ressources pour établir une conversation: il suffit de manifester la volonté d'être disponible et attentif à l'autre de sorte que puisse s'établir une relation dont l'un des premiers fruits sera cette joie intérieure, ce coeur chaud, qui nous conduira à rendre compte, un peu plus tard, à un autre de ce qui s'est noué. Dans ces conditions, la conversation ne cherche pas l'unanimité: elle entend au contraire s'exprimer les différences, voire les dissensus, avec la volonté de ne pas en faire des occasions de blocage ou d'ultimatum, mais plutôt comme l'indication que la conversation devra et pourra se poursuivre…Bien loin d'être une activité mondaine, la conversation peut devenir une authentique expérience humaine, une puissante ressource pour revivifier le tissu de nos communautés. Mais veut-on aller vers l'autre avec le désir d'écouter ce qu'il pourrait nous dire ?»

Texte intégral à me demander par courriel : lepelerin2000@orange.fr

Que faire de ce texte maintenant ?

À chacun de le dire au cours, bien entendu, d'une conversation prochaine !

À chacun de l'écrire dans un prochain commentaire sur votre blog !

À bientôt, à très bientôt.

Votre blogueur de service, agitateur d'idées, lanceur d'alerte, poil à gratter.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Clo 22/08/2014 05:17

Bonjour,
Oui, communication dans le village entre les habitants. Convaincue que beaucoup d'entre nous sont pour.
Y a plus qu'à...