Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 20:59
LIBERTÉ DE PRATIQUER EN FRANCE ? OUI et NON !
LIBERTÉ DE PRATIQUER EN FRANCE ? OUI et NON !
LIBERTÉ DE PRATIQUER EN FRANCE ? OUI et NON !
LIBERTÉ DE PRATIQUER EN FRANCE ? OUI et NON !
LIBERTÉ DE PRATIQUER EN FRANCE ? OUI et NON !
LIBERTÉ DE PRATIQUER EN FRANCE ? OUI et NON !

Chers lectrices et lecteurs, bonjour !

Ce dimanche matin, à la messe, le célébrant déclare en début de cérémonie en guise d'accueil : « Nous avons beaucoup de chance de pouvoir pratiquer librement notre religion dans notre Pays. Bien des chrétiens du Moyen Orient entre autres, en sont empêchés de bien des manières. » Mes oreilles ont réentendu immédiatement, douloureusement, tristement les paroles déjà rapportées dans ce blog en avril dernier, au matin de Pâques, prononcées dans l'église même de Villey par Madame la première magistrate : « Moi, maire, l'église restera fermée. J'en suis responsable. » Pour une bonne nouvelle de Pâques, jour où les chrétiens fêtent la Résurrection, c'était plutôt réussi ! « Réssuscité, retourne en ton tombeau ! Circulez, il n'y a rien à voir dans cet immeuble qui appartient à la commune, dont je suis responsable . Je prends mes responsabilités ! » En clair, Madame la maire n'en prend aucune puisqu'elle ferme la "boutique" qui ne sera ouverte que par un conseiller municipal pour quelques offices programmés et, quelque part, comme agrées par l'autorité municipale. Un conseiller municipal n'ayant rien à voir avec la petite, la toute petite communauté locale et ce en totale contradiction avec la loi de séparation de l' Église et de l' État de 1905, assurera le gardiennage, voire le contrôle des fidèles occasionnels. Une décision prise unilatéralement par Madame la maire sans qu'un débat public ait eu lieu en réunion du conseil municipal. Ce n'est pas ma manière de concevoir la liberté religieuse en notre République. Notre République elle-même ne s'y reconnaît pas.

J'ai pu depuis un an, visiter plusieurs églises à des heures bien différentes de la journée et de tout jour de semaine des environs. Voir les quelques photos jointes.

La loi précise que seul le curé décide de l'ouverture des églises de la paroisse qui lui est confiée. La paroisse d'Is-sur-Tille/Grancey compte une trentaine de clochers. Quand on dit seul, c'est seul ! Ce n'est pas le résultat d'un semblant de concertation et en définitive avec la "bénédiction" du responsable de la commune que peut être ou non décidée l'ouverture de l'église. Le responsable peut bien entendu exprimer son avis, son souhait, ses craintes, ses angoisses, mais le dernier mot appartient au curé. Y-a-t-il à Villey, un risque majeur justifiant de telles craintes, de telles angoisses ?

S'il y a des églises qui ne sont pas ouvertes ici et là, la raison en est que la communauté locale n'en a pas le désir et le besoin. Qu'il n'y a pas sur place de membre de la communauté qui veuille s'en charger, en prendre la responsabilité.

La pratique religieuse n'est pas que de pourvoir assister à la messe du dimanche, mais aussi de pouvoir, quand on le désire, entrer dans l'église de son village pour y prier, chaque jour éventuellement.

Les premiers magistrats des communes visitées seraient ils inconscients ? N'auraient-ils aucun souci du patrimoine commun ? Bien sûr que non ! Ils sont simplement et seulement respectueux des lois de la République. Du stricte respect de la séparation de l'Église et de l'État comme de bons républicains !

Des églises sont visitées de nuit la plupart du temps quand il y a volonté de vol, de profanation. Si cela se produit à Villey, le méfait ne sera découvert qu' un mois après ou deux à l'office suivant.

Non, cher Père, vous n'auriez pas dû remuer le "glaive" dans la plaie !

À bientôt, à très bientôt.

Un citoyen villicusien, catholique ordinaire et néanmoins blogueur, agitateur d'idées, lanceur d'alerte, poil à gratter. Et aussi, colibri, bec ouvert, virevoltant à la recherche d'info pour vous la déposer à domicile.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Clo 25/02/2015 04:40

Franchement c'est honteux Madame le maire!
Oui est la liberté dans notre village?
Où est le respect des autres?
Faut-il aussi vous demander une autorisation pour prier, méditer ou tout simplement réfléchir?
Trop c'est trop!