Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 16:45
REGROUPEMENT DE COMMUNES - SUITE......

Chers lectrices et lecteurs, bonjour!

Il y a peu de temps, je vous publiais un article du 6 février paru dans le journal La Croix, concernant le regroupement de communes. Le blog n'a enregistré aucun commentaire sur le sujet. Ni de chacun de vous citoyens de base, ni d'aucun élu. On peut aisément comprendre l'absence de réaction des élus locaux, tenant à leur pré-carré, leurs prérogatives, leur aura illusoire et j'en passe, nonobstant, et il faut le reconnaître, le travail effectué de tout temps par une majorité de ceux-ci. Comme le dit l'article reproduit ci-dessous, il faudra bien, tôt ou tard y passer. Ce serait mieux de le choisir plutôt que d'attendre une décision de droite ou de gauche autoritaire. Les communes actuelles manquent de moyens, mais cela ne fait rien, chacune s'offre un maire, deux adjoints indemnisés. Crecey-Marey-Villey, (Crémarville: nouveau non proposé pour une nouvelle entité des trois communes fusionnées!) c'est moins de 800 habitants et on s'offre trois maires, six adjoints! Pour combien de temps encore? Il m'a semblé que la question posée ce soir à la Majorité Départementale était plus ou moins bien accueillie. Simple opinion personnelle, forcément partiale! N'empêche que la loi décriée, donnera 23 femmes au nouveau Conseil Départemental sur 46, alors que le Conseil Général n'en comptait que 6 sur 43. On peut contester la méthode autoritaire certes, mais combien de siècles faudrait-il attendre pour obtenir un semblant de parité dans la formule présente?

Un lecteur de La Croix s'exprime sur cet article aujourd'hui. Je vous la communique.

Bonne lecture! Apportez votre contribution au débat local.

À bientôt, à très bientôt.

Votre blogueur de service, agitateur d'idées, lanceur d'alerte, poil à gratter. Et aussi, colibri, bec ouvert, virevoltant à la recherche d'info pour vous la déposer à domicile.

-------------------------------------------------------------------------------------------

Regroupement de communes

Dans votre édition du 6 février, vous signalez le « rapport qui affole les maires » de l’ex-Datar, et les réactions outrées qu’il suscite chez certains. Ce rapport(surla base de critères concrets et intelligents) soulève en effet crûment la question : combien de communes correspondent-elles à une échelle de vie, d’administration et de ressources pertinente? Et, en effet, combien de petites communes ne vivent-elles pas, depuis longtemps, sous perfusion de moyens et de financements, notamment ceux du département. Or il va y avoir beaucoup de changements de ce côté-là dans l’année qui vient: à partir de mars 2015, les assemblées départementales ne seront plus dominées par les élus ruraux ; dès lors, les départements, dont beaucoup sont asphyxiés financièrement, vont revoir leurs politiques de subvention, au détriment, notamment, du saupoudrage dans les petites communes. Face à la crise persistante des nances publiques, il paraît vain de s’arc-bouter, par principe sur un émiettement communal qui est à bout de souffle (et qui ne fait que reprendre un découpage médiéval bien éloigné de tout souci démocratique). Ne vaut-il pas mieux chercher à trouver l’échelle pertinente d’une démocratie vivante en milieu rural ou péri-urbain, qui rassemble les forces humaines et qui permette d’éviter les gaspillages ? L’étude mentionnée me paraît une étape utile sur ce chemin.

Jacques Engrand (Haute-Garonne)

Partager cet article

Repost 0

commentaires