Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2015 1 27 /07 /juillet /2015 20:05

Chers lectrices et lecteurs, bonjour !

Pour ceux qui ont choisi de poursuivre la lecture de "LAUDATO SI", je vous propose aujourd'hui le numéro 47. 

Ce numéro 47, nous concerne tous. Votre blogueur lui-même s'interroge et ce n'est pas la première fois sur l'utilité d'un tel moyen de communication. Quel autre moyen d'expression? 

Bien des questions se posent en effet. Quelles relations réelles, vraies et empreintes d'humanité se développent au sein d'une communauté villageoise, telle que la nôtre.

Se rencontrer lors des manifestations locales, prendre le verre de l'amitié ensemble, disputer un tournoi de pétanque, participer à une promenade amicale, célébrer la fête de la musique etc, etc, sont bonnes en elles-mêmes et elles doivent perdurer. Mais sont-elles à même de créer des liens, faire en sorte qu'on se connaisse mieux, qu'on se reconnaisse? Qu'on dépasse nos différences, nos options divergentes pour en faire une richesse ?

Y-a-t-il désir des uns et des autres, d'aller vers l'échange ?

Rien ne se décrète ! Le bien vivre ensemble est à construire par chacun. En a-t-on envie ? Sous quelle forme ?

Bonne lecture et prenez la parole !

À bientôt, à très bientôt.

Votre blogueur de service, agitateur d'idées, lanceur d'alerte, poil à gratter. Et aussi, colibri, bec ouvert, virevoltant à la recherche d'info pour vous la déposer à domicile.

CLIMAT... DANGER OU NON? "LAUDATO SI" 17

47. À cela s’ajoutent les dynamiques des moyens de communication sociale et du monde digital, qui, en devenant omniprésentes, ne favorisent pas le développement d’une capacité de vivre avec sagesse, de penser en profondeur, d’aimer avec générosité. Les grands sages du passé, dans ce contexte, auraient couru le risque de voir s’éteindre leur sagesse au milieu du bruit de l’information qui devient divertissement. Cela exige de nous un effort pour que ces moyens de communication se traduisent par un nouveau développement culturel de l’humanité, et non par une détérioration de sa richesse la plus profonde. La vraie sagesse, fruit de la réflexion, du dialogue et de la rencontre généreuse entre les personnes, ne s’obtient pas par une pure accumulation de données qui finissent par saturer et obnubiler, comme une espèce de pollution mentale. En même temps, les relations réelles avec les autres tendent à être substituées, avec tous les défis que cela implique, par un type de communication transitant par Internet. Cela permet de sélectionner ou d’éliminer les relations selon notre libre arbitre, et il naît ainsi un nouveau type d’émotions artificielles, qui ont plus à voir avec des dispositifs et des écrans qu’avec les personnes et la nature. Les moyens actuels nous permettent de communiquer et de partager des connaissances et des sentiments. Cependant, ils nous empêchent aussi parfois d’entrer en contact direct avec la détresse, l’inquiétude, la joie de l’autre et avec la complexité de son expérience personnelle. C’est pourquoi nous ne devrions pas nous étonner qu’avec l’offre écrasante de ces produits se développe une profonde et mélancolique insatisfaction dans les relations interpersonnelles, ou un isolement dommageable.

CLIMAT... DANGER OU NON? "LAUDATO SI" 17

Partager cet article

Repost 0

commentaires