Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 09:58

Les puissants sont toujours effrayés quand les « sans voix » se mettent à parler.w

Chers lectrices et lecteurs, bonjour !

Certains d'entre vous recoivent peut-être régulièrement des nouvelles du Conseil Départemental par Charles Barrière.

Le dernier compte-rendu du 3 juillet vient de nous être adressé.

Le Conseil Départemental dispose de moyens qui sont diversement affectés.

Je vous invite à lire les quelques extraits repris ci-dessous, concernant les communes.

Nous pouvons relever que des communes du canton en sont bénéficiaires. Des communes qui lancent des projets en acceptant d'apporter leur part. Part financée par leurs disponibilités ou par des emprunts.

Notre commune n'est pas très endettée.

                        Pas de projets, pas d'aides, c'est évident.

Notre village a-t-il des projets à ce jour ?

Notre village aura-t-il des projets demain ?

Qu'en est-il de la sécurité de la traversée du village? Que veut-on ? La nouvelle municipalité a-t-elle renoncé à la priorité à droite ? Traversez Savigny le Sec, et vous verrez que votre vitesse sera nettement inférieure à la vôtre, quand vous traversez votre propre village !

Qu'en est-il du logement de l'école ? Une catastrophe financière ! Un immeuble qui ne rapporte plus rien depuis des années.

Qu'en est-il de la salle communale ? Quel est le bilan financier, dépenses-recettes depuis 15 ans ?

On peut se réjouir de voir nos élus se retrousser les manches pour divers travaux. Si l'équivalence de ce temps offert bénévolement, était passé à travailler sérieusement sur les dossiers, éclairés de professionnels compétents, les gains à long terme seraient hautement plus substentiels.

Les communes d'aujourd'hui ont besoin de gestionnaires avisés, se projetant hardiment dans l'avenir. La simple gestion des affaires courantes nécessaire, n'empêche pas d'aller de l'avant. Une commune qui stagne est une commune qui recule! Pleurer sur les baisses budgétaires de l'Etat, est un prétexte un peu facile. Travaille-t-on aux économies d'échelle facilement réalisables dans le regroupement de communes? Crecey-Marey-Villey, par exemple? 

Encore de la critique me dira-t-on, et cela m'a été dit récemment par des élus, qui ont bien fait de me le dire en face.

Je reviendrai sur la volée de bois vert prise par la moitié du Conseil Municipal, lors d'une visite à la mairie récemment pour affaire me concernant.

Prenez la parole, chers lectrices et lecteurs non élus!

Prenez la parole, chers lectrices et lecteurs élus! Dites-nous quel est le programme réalisable dans les 5 années à venir. 

Alors, à bientôt, à très bientôt.

Votre blogueur de service, agitateur d'idées, lanceur d'alerte, poil à gratter. Et aussi, colibri, bec ouvert, virevoltant à la recherche d'info pour vous la déposer à domicile.

Répartition du produit des amendes de police 2013

Il s’agit d’un crédit d’Etat de 632 263 € contre 745 614 € l’année précédente que le Conseil Départemental doit répartir entre les communes ou groupement de communes.

Deux règles sont fixées par l’Etat :

  • concerner uniquement les communes de moins de 10 000 habitants (Villey a moins de 10000 habitants)

  • être réservées au financement d’opérations et de matériels de sécurisation de la circulation et à l’aménagement de parc de stationnement (Villey en a parlé et reparlé depuis des lustres)

  • Pour prendre en compte l’ensemble des projets, il est proposé un plafonnement du montant des travaux éligibles à 22 658 € HT et d’y affecter un taux de 25 %.

Le plafond de subvention est de 5 664.50 € par collectivité.

Il est important de rappeler qu’un même projet peut bénéficier à la fois du fonds cantonal de Développement territorial et du produit des amendes de police.

Dans notre canton, le produit des amendes de police bénéficie aux communes de Barjon, Chanceaux, Diénay, Echevannes, Frenois, Gemeaux, Is sur Tille, Lux, Marsannay le Bois, Moloy, Orville, Selongey, Til Chatel et Véronnes. (Villey en a bénéficié pour les radars pédagogiques, dont l'efficacité, il faut le reconnaître, est discutable. Il n'y a rien de tel que les ralentisseurs dissuasifs)

Fonds cantonal de développement territorial

Depuis 2009, le conseil Général a créé un fonds cantonal de développement territorial qui regroupe les dotations cantonales pour le fonctionnement des organismes de coopération intercommunale (FSIC) et pour la réalisation d’aménagement routier communaux.

La répartition de 4 563 857 € est réalisée entre les différents cantons.

Pour information, les communes de Til Chatel et de Véronnes ont obtenus à titre exceptionnel une prolongation du délai de commencement de travaux. Les travaux doivent être terminés au plus tard le 31 décembre 2017.

Pour 2015, le FCDT est attribué aux communes de Barjon, Boussenois, Bussières, Chanceaux, Chazeuil, Courtivron, Diénay, Echevannes, Foncegrive, Fraignot-et-Vesvrottes, Frenois, Gemeaux, Grancey le Château-Neuvelle, Is sur Tille, Lux, la COVATI, Marey sur Tille, Marsannay le Bois, Moloy, Orville, Poiseul la Grange, Salives, Selongey, Til Chatel, Vernot, Véronnes et Villecomte.

Bâtiments et édifices publics communaux non protégés :

  • Fraignot-et-Vesvrottes : construction d’un entrepôt communal, 11 323.48 €

  • Poiseul la Grange : divers travaux à la Mairie, 4 412.16 €

Edifices cultuels communaux non protégés :

  • Pellerey : réfection de la toiture de l’Eglise, 13 972.54 €

  • Vernot : restauration de l’Eglise, 15 354.05 €

Espace de rencontre et de loisirs :

Avelanges, rénovation et extension de la salle des fêtes, 55 870.59 € (Et notre propre salle communale ne devait-elle pas faire l'objet de travaux?)

Village Côte d’Or

Un projet par territoire communal est susceptible de bénéficier d’une subvention calculée au taux de 50 % sur la base d’un montant plafonné à 10 000 € au titre de l’année en cours :

Village Côte d’Or – Bâti

  • Echevannes, réfection de la salle de la Mairie : 4 441.22 €

  • Marsannay le Bois, création d’un mur de soutènement au parking de la salle des fêtes : 5000€

Village Côte d’Or – voirie :

Sacquenay, réfection de la chaussée des voies communales de Pidance et de la Montolle, des rues du Maroy et de l’Eglise : 5 000 €.(Villey n'a-t-il pas de voies nécessitant des travaux?)

Patrimoine rural non protégé :

Sacquenay : réfection de la toiture du clocher de l’Eglise, 4 348.88 € (soit un total de subvention de 70 % avec l’aide de l’Etat).(Et notre triste clocher?)

INVESTISSEMENT=SUBVENTION... SINON RIEN!

Partager cet article

Repost 0

commentaires