Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 20:20

Voilà ce que je reçois aujourd'hui!

 

 Parce que nos églises, même désaffectées, ne sont pas destinées à devenir des mosquées, Denis Tillinac et “Valeurs actuelles” lancent un appel pour préserver ces sentinelles de l’âme française.

Certaines déclarations récentes appelant à ce que des églises soient transformées en mosquées ont provoqué chez les Français une émotion susceptible de favoriser les pires amalgames en ces temps où le terrorisme islamiste ensanglante la planète et commet des crimes en plein Paris. Elles offensent gravement les catholiques, ainsi que de nombreux imams attachés à la singularité de leur foi et de leur pratique cultuelle.

Une église n’est pas une mosquée, et prétendre que “les rites sont les mêmes” relève d’un déni de réalité scandaleux. Croyants, agnostiques ou athées, les Français savent de la science la plus sûre, celle du coeur, ce qu’incarnent les dizaines de milliers de clochers semés sur notre sol par la piété de nos ancêtres : la haute mémoire de notre pays. Ses noces compliquées avec la catholicité romaine. Ses riches heures et ses sombres aussi, quand le peuple se récapitulait sous les voûtes à l’appel du tocsin. Son âme pour tout dire. De Michelet à Marc Bloch, aucun de nos historiens n’a méjugé cette évidence. Les maires de nos communes rurales, fussent-ils allergiques au goupillon, entretiennent tous leur église avec une sollicitude filiale. Elle ennoblit leur village ; à tout le moins, elle le patine et ils en conçoivent une fierté légitime.

Voilà ce que je réponds aujourd'hui!

 

 

Bonsoir,

 

Vous tombez bien, vous tombez très bien!

Si vous voulez savoir pourquoi, contactez Madame la maire de mon village, qui tient à ce que son bâtiment public, soit fermé pour ne pas avoir d'ennuis. Elle a l'appui total et entier de la Préfecture affirme-t-elle!

 

Ainsi, ayant le Bon Dieu, réellement présent, à 50 m de ma maison, je ne peux aller l'adorer. L'église est ouverte par un conseiller municipal pour les offices programmés. 

 

Je pense qu'en lieu et place d'une pétition, il serait plus efficace d'appeler toutes les âmes chagrinées par les éventuelles transformations d'églises en mosquées, à reprendre le chemin des églises chaque dimanche, pour constituer de véritables Eglises de pierres vivantes. Elles seules sont responsables de cet état de fait!

 

Les enfants et petits enfants mêmes des signataires, responsables politiques de demain, voteront, et ils auront raison, la vente ou la destruction des dites églises parce que cela coûtera trop cher d'entretenir des lieux de cultes désertés déjà depuis 3 ou 4 générations, et ce, dans leur propre famille.

Je vous remercie de m'avoir donné la parole. Je vous autorise à diffuser largement cette réponse peu conventionnelle, j'en conviens.

 

Bien amicalement.

André Fairise.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires