Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 08:10

Deuxième dimanche  du temps ordinaire (Jn 1, 29-34)
En ce temps-là, voyant Jésus venir vers lui, Jean le Baptiste déclara : « Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde ; c’est de lui que j’ai dit : L’homme qui vient derrière moi est passé devant moi, car avant moi il était. Et moi, je ne le connaissais pas ; mais, si je suis venu baptiser dans l’eau, c’est pour qu’il soit manifesté  à Israël. »  Alors Jean rendit ce témoignage : « J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et il demeura sur lui. Et moi, je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau m’a dit : “Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, celui-là baptise dans l’Esprit Saint.” Moi, j’ai vu, et je rends témoignage : c’est lui le Fils de Dieu. »

DE LA SCIURE DE BOIS SUR SA TUNIQUE (Extraits du journal LA CROIX du 14 janvier 2017)

Quand donc les chrétiens vont-ils comprendre que  le Messie n’est  ni un Bouddha,  ni un Mahomet,  ni un Lao-Tseu ? Mais un homme tout à fait quelconque… 

DE LA SCIURE DE BOIS SUR SA TUNIQUE (Extraits du journal LA CROIX du 14 janvier 2017)

Les gens en ont assez de l’occupant et de son insolence. Et plus qu’assez encore d’un haut clergé qui collabore. D’où cette formidable attente d’un jour, d’un règne, d’un royaume, d’un prêtre… nouveaux. Un messie.

Cet homme sur qui le souffle demeure, personne ne le connaissait. Ni les prêtres, ni les prophètes, ni le peuple. Personne. « Moi non plus », dit Jean. Et pour cause. Il sort de son village, de son atelier, de son travail et vient, « innocemment » faire la file comme tout le monde. Cette arrivée si ordinaire de Jésus au Jourdain révèle « l’éclatante banalité du dévoilement messianique », 

 On comprend que ça déconcerte.

Partager cet article

Repost 0

commentaires