Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 08:31
STATISTIQUES BLOG MARS 2017 - PRESIDENTIELLE ET EGLISE CATHOLIQUE......
STATISTIQUES BLOG MARS 2017 - PRESIDENTIELLE ET EGLISE CATHOLIQUE......
STATISTIQUES BLOG MARS 2017 - PRESIDENTIELLE ET EGLISE CATHOLIQUE......

La doctrine sociale,

 des repères dans un monde

politique imparfait
 

STATISTIQUES BLOG MARS 2017 - PRESIDENTIELLE ET EGLISE CATHOLIQUE......

Extrait du journal La Croix du 10 avril 2017

Gauthier Vaillant
Malo Tresca
Samuel Lieven 

En matière de vote, l’Église ne dicte pas de comportement, consciente qu’aucun parti ne correspond pleinement  à ses exigences éthiques.

L’Église n’a pas  la prétention de dire  aux fidèles pour qui voter. Mais les principes  de son enseignement social sont là pour les aider  à se forger, en conscience, une opinion propre. Pour qui voter en tant que chrétien ?

Si la question revient inévitablement à l’approche de chaque élection, c’est que l’Église catholique et son enseignement social n’y répondent pas.

Elle considère elle-même qu’il n’existe pas de réponse évidente à cette question. Les débats et les dilemmes qui animent les chrétiens en période électorale le montrent bien.

L’Église, d’ailleurs, souligne la légitimité de cette pluralité d’opinions et d’engagements politiques.

« Le chrétien ne peut pas trouver un parti qui corresponde pleinement aux exigences éthiques qui naissent de la foi et de l’appartenance à l’Église »

.« Personne n’a le droit de revendiquer d’une manière exclusive pour son opinion l’autorité de l’Église »

« Il n’y a bien sûr pas de “programme politique chrétien” clé en main directement révélé par le Christ »

 « L’Église ne dicte pas de comportement, mais la doctrine sociale présente un ensemble de principes, que les catholiques sont invités à utiliser pour se faire une opinion. »

 

Quels sont ces principes ? On peut rappeler ici les plus importants :

-la recherche du bien commun,

-le droit de propriété et la destination universelle des biens,

-la solidarité et la subsidiarité.

 

Sur certains sujets, la doctrine sociale de l’Église se fait aussi plus précise, et peut exprimer une position claire sur des débats actuels.

-Le repos dominical ou au respect de la vie.

Mais même ces points d’attention ne permettent pas toujours de dégager un « bon choix » objectif.

« Même si un sentiment d’urgence peut exister sur certains sujets, l’ensemble d’un comportement politique ne doit pas être ramené à un seul point de la doctrine sociale », 


 « Voter, c’est discerner ». 


« L’ensemble  d’un comportement politique ne doit pas être ramené  à un seul point de  la doctrine sociale. »
 

STATISTIQUES BLOG MARS 2017 - PRESIDENTIELLE ET EGLISE CATHOLIQUE......

Partager cet article

Repost 0

commentaires