Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2017 2 22 /08 /août /2017 18:54

Ce qu'a constaté votre blogueur lors de sa randonnée du 21 août 2017...

L'EAU VA DEVENIR UN BIEN PRECIEUX... QU'ALLONS-NOUS FAIRE?
L'EAU VA DEVENIR UN BIEN PRECIEUX... QU'ALLONS-NOUS FAIRE?
L'EAU VA DEVENIR UN BIEN PRECIEUX... QU'ALLONS-NOUS FAIRE?
L'EAU VA DEVENIR UN BIEN PRECIEUX... QU'ALLONS-NOUS FAIRE?
L'EAU VA DEVENIR UN BIEN PRECIEUX... QU'ALLONS-NOUS FAIRE?
L'EAU VA DEVENIR UN BIEN PRECIEUX... QU'ALLONS-NOUS FAIRE?

Une dizaine de kilomètres en amont, au pont de Villey sur Tille, ce n'est déjà pas brillant!

L'EAU VA DEVENIR UN BIEN PRECIEUX... QU'ALLONS-NOUS FAIRE?
L'EAU VA DEVENIR UN BIEN PRECIEUX... QU'ALLONS-NOUS FAIRE?
L'EAU VA DEVENIR UN BIEN PRECIEUX... QU'ALLONS-NOUS FAIRE?
L'EAU VA DEVENIR UN BIEN PRECIEUX... QU'ALLONS-NOUS FAIRE?

Que faire? Une idée qui a retenu toute l'attention de votre blogueur, lisez ceci!

La Croix du 9 août 2017

Un autre grand moyen d’action repose sur une meilleure utilisation des eaux usées après qu’elles ont été traitées en station d’épuration. Une idée simple, développée en Italie, à Chypre et en Israël, et pourtant taboue en France. « Après avoir dépollué les eaux usées dans les stations d’épuration, pourquoi les rejeter dans les cours d’eau ou la mer et ne pas remettre ces eaux, devenues propres, dans une “économie circulaire” ? », s’interroge Henri Tandonnet. Pourquoi, par exemple, ne pas les utiliser pour irriguer des cultures ou des espaces verts avant, un jour, de les recycler en eau potable ? En Corse, la ville de Bonifacio envisage d’épurer ses eaux usées pour l’arrosage de son golf. Et à Gruissan (Aude), l’Inra est en train de tester cette technique afin d’irriguer les vignes.

Nous avons une station d'épuration qui rejette une eau acceptable pour être rejetée dans la Tille.

Les propriétaires des chènevières voisines utilisent l'eau de la nappe phréatique.

Des chènevières qui pourraient être arrosées par l'eau sortant de la station d'épuration.

N'est-elle pas acceptable pour être rejetée dans la Tille? Alors, où est le problème?

Qui paiera? Bonne question! Réunissons-nous pour en parler!

Combien cela coûtera à chaque jardinier pour puiser demain l'eau de la nappe qui sera descendue de 5 ou 10 mètres, plus peut-être?

Une suggestion en image mais sans le devis!

L'EAU VA DEVENIR UN BIEN PRECIEUX... QU'ALLONS-NOUS FAIRE?

UTOPIE?

 

SANS DOUTE!

 

Pas grave, ce

 

 n'est pas une

 

maladie incurable!

Les villicusiens qui ont 10 ans aujourd'hui penseront certainement différemment en 2040!

 

Mais, il sera peut-être trop tard!

Partager cet article

Repost 0

commentaires