Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 20:31

Une présentation générale du CHEMIN DE CROIX vous a été présentée récemment dans un article.

Il est célébré chaque vendredi après-midi à Marcilly et Is sur Tille et, selon les possiblités, dans chaque village au moins une fois pendant la période du carême.

 

Ce sera vendredi 11 mars à 16 heures à Villey.

 

Chacune des 14 stations fera l'objet d'un article avant la fête de Pâques dans la mesure du possible.

 

Statues grandeur nature. Ste-Anne de Beaupré Québec.  Fabriquées en France à Vaucouleur Meuse

Statues grandeur nature. Ste-Anne de Beaupré Québec. Fabriquées en France à Vaucouleur Meuse

Jésus innocent est condamné. Condamné par la haine des hommes. Jésus dérange. Ce qu'il dit aux puissants de l'époque, le pouvoir religieux, est jugé intolérable, il ne le supporte pas. Il faut donc le faire taire! De plus il se déclare Fils de Dieu. Un blasphème qui mérite la mort. Le pouvoir religieux fera crier au peuple" A mort! À mort!" Pilate et Hérode qui représentent l'occupant romain, le livreront lâchement à la vindicte du pouvoir religieux.

 

Aujourd'hui, des innocents sont encore condamnés par la justice des hommes. Des femmes et des hommes ont leur réputation détruite, par la malice des hommes, la nôtre parfois, sans preuves, sur des on-dit.

 

Les sans-voix, ceux à qui on impose le silence crient vers Dieu :

 

Quand je crie, réponds-moi, Dieu, ma justice !

Toi qui me libères dans la détresse,

Pitié pour moi, écoute ma prière. (Ps 4,2)

Écoute mes paroles, Seigneur,

comprends ma plainte ;

Entends ma voix qui t'appelle,

ô mon roi et mon Dieu.

Tu détestes tous les malfaisants,

tu extermines les menteurs ;

Rien n'est vrai dans leur bouche,

ils sont remplis de malveillance ;

Leur gosier est un sépulcre béant

et leur langue un piège. (Ps 5, 2…10)

 

Garde-moi, Seigneur mon Dieu,

toi mon seul espoir!

Non, avec Toi rien n'est jamais perdu!  

Repost 0
8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 17:30
FAITS DE SOCIETE EN DESSINS: RIRE OU PAS?

Vous, qui êtes encore au travail, avez-vous l'impression d'un absentéisme fort dans votre lieu de travail?

 

Et vous, qui n'y êtes plus, vous semblait-il que l'absentéisme était plus important, moins important que maintenant?

FAITS DE SOCIETE EN DESSINS: RIRE OU PAS?

Heureux que nous étions, nous les sexagénaires, les septuagénaires, octogénaires et nonagénaires avec nos jeunes enfants et ados avec ces problèmes de téléphone!

 

Vous, jeunes parents, comment règlez-vous cette épineuse, conflictuelle et délicate question aujourd'hui?

FAITS DE SOCIETE EN DESSINS: RIRE OU PAS?

Les classes 2015-2016 de collégiens, lycéens et étudiants de toutes sortes vont pouvoir vivre l'expérience unique, qu'il faut avoir vécu dans ses jeunes années pour dire plus tard, bien plus tard, "On y était" comme disaient les poilus de Verdun!

 

Les parents, pas toujours d'accord vont réagir différemment.

"C'est pas raisonnable! Vous allez rater votre année, etc, etc..." Le jeune pensant... "Causez toujours! On veut y être! Solidarité! Solidarité!" pour les uns.

"C'est bien les enfants, vivez votre vie, soyez acteur! Nous sommes fiers de vous!" Les jeunes ravis, sautant au cou de leurs parents "Bravo, les parents, nous aussi, nous sommes fiers de vous!" pour les autres.

 

Et chez vous, ça se passe comment?

 

Votre blogueur se souvient des manifs Devaquet!

"Devaquet... si tu savais..." Il vous fait grâce du reste. Comment a-t-il réagi en sa qualité de parent? Vraiment! il ne s'en souvient pas!

FAITS DE SOCIETE EN DESSINS: RIRE OU PAS?

Et vous? Quel genre de jardinier,

êtes-vous?

 

Ecolo? Pestico?

Repost 0
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 15:54

Votre blogueur vous informe.

Quelques extraits du compte-rendu de Mr Barrière du 7 mars 2016.

Votre blogueur y ajoute ses réflexions si besoin. Bonne lecture! 

Vous vous posez des questions sur ceci ou cela concernant notre commune, interrogez vos élus!

 

DERNIER CONSEIL DEPARTEMENTAL: INFO
DERNIER CONSEIL DEPARTEMENTAL: INFO
DERNIER CONSEIL DEPARTEMENTAL: INFO

Nous ne pouvons qu'être remplis d'interrogations par rapport au devenir de l'agriculture. 

Des pans entiers de divers secteurs industriels sont disparus depuis quelques décennies. Votre blogueur a vécu à proximité de la vallée de la Moselle alors émaillées d'usines textiles où travaillaient bien des membres de sa famille. Un peu plus au Nord, la sidérurgie a subi un sort semblable.

Quel rapport avec l'agriculture, ou plutôt avec, les agricultures... 

Aucun peut-être si ce n'est que des transformations douloureuses vont devoir sans doute s'opérer faute de disparaître, après des décennies de vie sous perfusion et autre respirateur artificiel?

Les fermes urbaines se développent dans le monde, Japon, Canada. Lyon a un projet audacieux!

Des transformations irrémédiables s'opèrent en silence dans le secteur tertiaire. Allez-vous encore à la banque par exemple? (Votre blogueur y a passé sa vie) Sauf à devoir contracter un prêt ou effectuer une opération bancaire pointue, vous pouvez règler la quasi totalité des vos opérations depuis votre ordinateur, tablette ou smartphone. Des banques sans agences existent. Un compte peut s'ouvrir dans certains bureaux de tabac. 

Des nouvelles qui nous concernent 

 

et qui pourraient nous concerner.

DERNIER CONSEIL DEPARTEMENTAL: INFO

Nos élus dont un point de leurs promesses de campagne de 2014 portait sur l'attention aux seniors. Après deux années de mandat, ont-ils mis en place une commission destinée à étudier les besoins éventuels des personnes âgées du village en matière d'équipements spécifiques propres à faciliter leur maintien à domicile.

Peut-être n'y a-t-il aucun besoin exprimé? Cela ne signifie pas que telle ou telle personne n'en a pas un réel besoin. La visite aux personnes très âgées à leur domicile pourrait permettre un état des lieux précis. 

Le Conseil département accorde des aides à cet effet.

DERNIER CONSEIL DEPARTEMENTAL: INFO

Vous aurez pu lire dans le commentaire du dernier compte-rendu du Conseil municipal que le logement de l'école ne serait pas réhabilité demain et peut-être pas avant des années. Nos élus démentiront si besoin. L'option d'un patrimoine stérile semble avoir été pris. Pas de sous, pas de sous, c'est bien connu! Pas de not' faute, gestion précédente... et maintenant plus de royalties des éloliennes avant plusieurs années et peut-être plus.

De plus, Villey ne veut pas de logement social! Déclaration d'un élus en Conseil municipal déjà rapportée.

Pourtant des communes voisinnes prennent cette option. Sont-elles inconséquentes au point d'accepter des "cas sociaux" dans leur patrimoine?

DERNIER CONSEIL DEPARTEMENTAL: INFO

VILLAGE CÔTE D'OR! 

 

Nos élus ont-ils déjà présenté un dossier?

 

Nos élus ont-ils l'intention d'en présenter un

 

prochainement ou à moyen terme?

 

Y en a-t-il un dans le "tuyau"?

DERNIER CONSEIL DEPARTEMENTAL: INFO
DERNIER CONSEIL DEPARTEMENTAL: INFO

Le point

 

sur la fibre.

Repost 0
6 mars 2016 7 06 /03 /mars /2016 13:21

anonyme • 03-06-2016 11:15 • COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL 16 FEVRIER

Une augmentation des indemnites de nos elus a mes yeux n'est pas justifiee.

 

Aujourd'hui, dimanche 6 mars 2016, premier commentaire de l'année au sujet d'une histoire de sous!

Et, les histoires de sous, chez nous, dans notre bonne vieille France, c'est grandement le sujet tabou par excellence!  Notre bonne vieille France qui se revendique haut et fort quand ça l'arrange, d'une civilisation judéo-chrétienne! Une civilisation judéo-chrétienne dont elle n'a, depuis longtemps plus rien à faire! Du judaïsme, elle a rejeté, et même pire que cela, à certaines époques, honteusement ses enfants! Quant au christianisme dans lequel elle est entrée par tradition mais sans conviction, par le baptème catholique, il est depuis des décennies massivement délaissé. Face à certaines menaces réelles ou supposées, des politiques de haut rang profitent de "l'aubaine" pour séduire, manipuler voire embrigader les foules de tous bords... On a même ici et là, depuis certains événements dramatiques, rejoint des assemblées dominicales de manière plutôt, identitaire. Après une première analyse de ce phénomène de faible importance tout de même, on penserait que les raisons de ce retour se font moins par conviction profonde, tel le retour du "Fils prodigue" dont il est question dans l'évangile d'aujourd'hui, que de faire contrepoids à l'autre... religion. Ce n'est pas sans risque!

Manifestement ces "revenants opportunistes" n'ont pas compris François! Non, pas celui qui est largement rejeté aujourd'hui dans notre bonne vieille France! François, le pape François!

Il faut l'avoir écouté, lu, pour savoir que cette manière de revenir qu'il ne rejette certes pas, n'est pas celle qu'il attend! Faire nombre? Pour quoi faire? Faire masse contre une autre masse? Dans quel but? S'affronter? Aller vers le pire? 

Pardonnez votre blogueur s'est égaré une fois de plus! Revenons à notre histoire de sous et de nos élus.

"Une augmentation des indemnites de nos elus a mes yeux n'est pas justifiée" écrit donc notre commentateur.

Le code des collectivités locales fixe le montant maximum des indemnités du maire et des adjoints. La loi NOTRe fixe désormais l'indemnité du maire au maximum, c'est un fait! Quant à l'indemnité des adjoints, il reste à la discrétion du Conseil municipal. Celui-ci est souverain dans notre système démocratique. Il a donc démocratiquement gratifié ses deux adjoints du maximum de ce qu'il pouvait, point. Le Conseil municipal n'a de comptes à rendre à qui que ce soit pendant son mandat! Le peuple aura la parole au prochain scrutin. Qui d'ailleurs reproduira la même situation! Mais, globalement qui fixe les indemnités des élus sinon les élus eux-mêmes? Pourquoi se gênerait-on, puisque que démocratiquement on peut légalement se servir en toute quiétude? Elle est pas belle la vie? Elle est pas belle la démocratie?

"N'est pas justifiée"... Mais depuis quand doit-on justifier une augmentation! Nos trois élus seraient-ils en mesure de justifier le montant de leur indemnité ancienne en alignant les dépenses au jour le jour engagées dans le cadre de leur fonction depuis deux ans? Nos trois élus seraient-ils en mesure de justifier l'augmentation récente en établissant un budget prévisionnel des nouvelles dépenses au jour le jour pour l'année à venir. 

Quelle impertinence, mais vous avez bien fait, Monsieur Anonyme, de déclarer que l'augmentation "n'est pas justifiée". La preuve réelle est que jamais vous n'aurez de justifications!

Quelle impertinence, et il ignore s'il fait bien, de votre blogueur de remettre une fois encore, le sujet sur le tapis! Jalousie?

Pour terminer, votre blogueur laisse la fin de l'article au dessin suivant:

 

INDEMNITES DES ELUS: JUSTIFIEES OU NON?
Repost 0
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 21:31

Tableau mensuel

 

pour respecter

 

votre droit à l'information!

STATISTIQUES DE FEVRIER ET "ETATS 'ÂME"...

RIONS!

NE JAMAIS SE PRENDRE AU SERIEUX!

CE SERAIT TROP ENNUYEUX!

 

"Si votre blogueur attend de ne plus ferre de fotes d'ortograffes pour écrire, il peu des maintenan le fermé et pour la safistaccion de certains se la fermer au sens propre!"

STATISTIQUES DE FEVRIER ET "ETATS 'ÂME"...

Un jour, un pèlerin invétéré m'a dit qu'il faisait le chemin de Compostelle chaque année pour de pas mourir?

Ecrire n'est pas refuser de mourir, c'est surtout refuser de mourir avant de mourir!

C'est refuser d'être, dix ans, vingt ans, trente ans, cinquante ans, avant la mort réelle, déjà un mort vivant!

STATISTIQUES DE FEVRIER ET "ETATS 'ÂME"...

Je dois un grand merci à l'école de la République qui m'a permis d'apprendre de quoi vivre un peu mieux grâce à un peu de savoir. Un peu de savoir qui m'a appris à apprendre de manière surtout autodidacte.

STATISTIQUES DE FEVRIER ET "ETATS 'ÂME"...

C'est un milieu dans lequel j'ai vécu sans y être acteur. Un tout autre milieu, à une tout autre époque! Pas de tracteur avant 1960, pas de Crédit Agricole, pas de Chambre d'Agriculture, pas de quota laitier, de PAC et que sais-je encore... Une simple formation sur le tas pour l'apprenti paysan, par le père et parfois sous l'œil du grand'père.

STATISTIQUES DE FEVRIER ET "ETATS 'ÂME"...

Comment notre Pays a-t-il vécu l'exode de 1940? Les réfugiés français de France ont-ils été toujours bien accueillis par les autres français de France de la zône libre?

STATISTIQUES DE FEVRIER ET "ETATS 'ÂME"...
Repost 0
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 06:42
CHEMIN DE CROIX A VILLEY LE 11 MARS 16H.
CHEMIN DE CROIX A VILLEY LE 11 MARS 16H.

 

 

Chemin de croix?

 

C'est Quoi?

Le chemin de croix dans l’histoire

Article extrait de la revue Chroniques d’art sacré, n°50, automne 1999. Voir lien ou document pdf joint.

http://www.liturgiecatholique.fr/Le-chemin-de-croix-dans-l-histoire.html?artsuite=2


 

Avant même Vatican II (Commencé en 1962 sous Jean XXIII se termine en 1965 sous Paul VI), la réforme liturgique a permis de redonner toute sa place à la célébration de la Passion de notre Seigneur le Vendredi Saint, et le chemin de croix a quelque peu perdu de sa prépondérance.

 

Depuis plusieurs années cependant, nous voyons que des paroisses et des communautés chrétiennes diverses éprouvent le besoin, à côté des grandes Célébrations duTriduum Pascal, de proposer le chemin de croix aux fidèles.

 

L’acte fondateur en est évidemment la Passion du Christ ; or, c’est seulement à partir de la fin du Moyen Age que cette dévotion est apparue.

 

Le chemin se présente comme une célébration très structurée, autour de deux grands pôles : la méditation sur la Passion, et la marche sur les pas du Christ, à la suite de la Vierge, dont les livrets de chemin de croix nous disent qu’elle fut la première à refaire le parcours du Christ. Chaque station présente une méditation sur un événement (pas toujours directement biblique, telle la rencontre avec « Véronique »), et une prière.

 

Le chemin de croix est donc un chemin de compassion aux souffrances du Christ, et plus encore un chemin de conversion, de reconnaissance de son péché, et de demande de pardon à Dieu.

 

Certains ont préféré renoncer au chemin de croix.

 

D’autres ont cherché à lui donner un enracinement évangélique plus net : nombreux sont les poètes et les théologiens qui s’y sont essayés tout au long de notre siècle, de Paul Claudel (1919) au Patriarche Bartholomeos 1er (1994) en passant par Romano Guardini (1937), Patrice de La Tour du Pin (1946), Leonardo Boff (1984) ou André Frossard (1991).

Une célébration

 

 

est proposée

 

dans l'église

 

du village le:

CHEMIN DE CROIX A VILLEY LE 11 MARS 16H.
Repost 0
25 février 2016 4 25 /02 /février /2016 06:35

es puissants sont en effet

Les puissants sont toujours

 

effrayés quand les « sans voix

 

» se mettent à parler.

 

Le droit de réponse, une particularité du droit de la presse.

        Le droit de réponse est une particularité du droit de la presse car c’est la loi qui prévoit que dans le cas où un lecteur est insatisfait d’un article celui-ci puisse demander au journal une rectification ou une réponse.

Loi NOTRe... haïe, critiquée, vilipendée, rejetée par les partis de l'opposition nationale et ses élus... Par les instances nationales des Maires de France et grands leaders politiques...

Que n'a-t-on entendu en réunions publiques locales lors des récentes élections de ces mêmes partis? Votre blogueur s'efforce toujours d'y assister tous partis politiques confondus pour autant qu'ils daignent venir s'exprimer dans notre modeste canton! Il faut bien se former!

Que n'a-t-on entendu à Villey même en réunion de Conseil municipal en sous-entendus divers et variés contre cette loi NOTRe...

Au fait! Parmi nos huit élus, qui connaît cette loi NOTRe?

Quelques documents en fichiers PDF pourront les y aider si besoin!

http://franceurbaine.org/printpdf/2716

http://www.maires56.asso.fr/document/loi-notre-synthese-des-dispositions-relatives-a-lintercommunalite/ 

Vous verrez en poursuivant la lecture de cet article qu'un point précis de cette "mauvaise loi NOTRe" a été bien apprécié et même mis en oeuvre de manière élargie. Solidarité de ''classe'' oblige! Pardon! Cela est appelé " souci d'équipé..." Un souci "d'équité" donc, allié il semblerait, à un souci "politique" de s'attacher le soutien sans faille des adjoints, sans omettre de "mouiller" les conseillers qui peuvent difficilement s'opposer à ces libéralités! 

---------------------------------------------------------

Si un des lecteurs veut s'essayer à mettre ces quatre vers irréguliers en musique, qu'il n'hésite pas!

 

Mais ne soyons pas rancunier envers cette "maudite" loi NOTRe.

Elle n'a pas que des inconvénients, pour nos édiles ruraux.

C'est vrai que tous bords confondus, il faut saisir la balle.

Allez! Chers amis de la Gauche, votre loi, on la fait NÔTRE!

 

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL 16 FEVRIER
COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL 16 FEVRIER
COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL 16 FEVRIER
COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL 16 FEVRIER
COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL 16 FEVRIER
COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL 16 FEVRIER
COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL 16 FEVRIER
COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL 16 FEVRIER

Pardonnez votre blogueur pour la longueur de cet article. Merci de votre patience! Ceux qui "jeûnent" de blog ne le découvriront qu'à Pâques naturellement! Une réunion du Conseil municipal se tiendra à ce moment là pour le budget 2015 et le prévisionnel 2016. Une importante réunion à laquelle votre blogueur vous invite à assister.

 

Précédent article

 

... suite...

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL 16 FEVRIER
Repost 0
21 février 2016 7 21 /02 /février /2016 09:18

Sujet à nouveau évoqué le 16 février en réunion de Conseil municipal.

Il semblerait à entendre nos élus qu'il n'y ait rien d'autre à faire que de s'en plaindre!

Votre blogueur a déjà émis quelques idées là-dessus qui n'ont convaincu personne!

Il répétera que: 

Quand on veut régler un problème, on en trouve les moyens!

Quand on ne veut rien faire, on trouve des excuses!

EXPOSITION DES FAITS

 

AVEC QUELQUES

 

PHOTOS PARLANTES!

Un amas de lingettes!

 

Beurk!

ET TOUJOURS! LINGETTES, TAMPAX ET CONDOM!

Le confort de ces dames!

ET TOUJOURS! LINGETTES, TAMPAX ET CONDOM!

Un slogan entendu,

 

en saison ou hors saison!

 

Sortez couvert!

ET TOUJOURS! LINGETTES, TAMPAX ET CONDOM!

Chacun aura compris, trop,

bien trop que ces jolies

choses sont encore jetées

dans les cuvettes de WC.

La chasse tirée, les

coupables s'en ''lavent les

mains'' si on peut dire!

C'est pas bien ''beau'' tout cela et pas très ragoûtant!

Alors! Monsieur le blogueur, à une idée par jour, qu'est-ce qu'on fait! On vous donne une paire de gants et vous vous retroussez les manches!

Malgré son âge, n'est-ce pas, il en aurait encore la force physique!

Trêve de plaisanterie, il ne s'est pas porté candidat pour cette activité!  Il n'y a rien de déshonorant à pratiquer ce genre de loisir. Ceux et celles qui s'y adonnent l'ont décidé en connaissance de cause.

D'autres solutions existent, venons-y!

 

 

ET TOUJOURS! LINGETTES, TAMPAX ET CONDOM!

SOLUTION N° 1

ET TOUJOURS! LINGETTES, TAMPAX ET CONDOM!
ET TOUJOURS! LINGETTES, TAMPAX ET CONDOM!

Embauche d'un homme ou femme d'entretien polyvalent. Contrat prévoyant d'ajuster la durée de la semaine de travail aux nécessités de chaque saison. Cet agent polyvalent pourrait excercer ses compétences en reprenant les travaux confiés aux diverses entreprises, entretien des espaces verts, ménage des bâtiments communaux. Il s'y ajouterait naturellement la maintenance de la station d'épuration relevant du bénévolat actuel, vidage des paniers, tonte des espaces verts, opération annuelle de faucardage (coupe des roseaux). Les autres opérations régulières et ponctuelles effectuées bénévolement seraient prises en charge également. Balayage occasionnel suite grosse pluie, réfection des bandes blanches passages piétons, gestion des panneaux d'affichages, diffusion des infos communales, etc, etc...

Comment financer cette charge? Déjà financée en partie par les contrats de sous-traitance actuelle. Pour le reste, on peut s'asseoir autour d'une table et aligner tous les chiffres connus et prévisibles et construire un bilan économique. 

Un groupement peut-être envisagé avec nos voisins de Marey et Crecey, et plus largement encore du côté de la Covati. 

Ce n'est pas une mince affaire mais, on n'a rien sans rien! Il y a des possibilités de mutualisations trés étendues pour autant que nous ayons une vision dépassant nos limites territoriales villicusiennes!

 

SOLUTION N° 2

ET TOUJOURS! LINGETTES, TAMPAX ET CONDOM!

Investissement dans l'achat d'un dégrilleur. Cela évitera aux bénévoles à raison de une à deux interventions par semaine, 50 à 100 opérations ''délicates'' annuelles au vu des photos ci-dessus!

La mauvaise langue qu'est votre bien aimé blogueur, ajoutera que, bien réparties, cela ne fait que 6 à 12 opérations ''délicates'' par élu et par an!

Le coût d'une telle opération doit être important sans doute. Pourquoi la municipalité précédente ne l'a-t-elle pas fait? Le coût, sans doute! Un projet à peine élaboré d'embauche d'un agent municipal a été évoqué à cette époque.

La situation est ce qu'elle est. Votre blogueur ne se souvient pas que des élus de l'époque, réélus s'en soient inquiétés alors. Votre blogueur a, en son temps, fait un article à ce sujet. Il avait observé qu'une station d'épuration semblable en était équipée sur la route entre Gray et Vesoul.

SOLUTION N° 3

ET TOUJOURS! LINGETTES, TAMPAX ET CONDOM!

Nos élus gantés, masqués, continuent à jouer de la manivelle pour remonter les paniers, tout en essayant de ''remonter à la source'' des immondices généreusement envoyés par une partie des villicusiennes et villicusiens, indifférents aux appels, observations et remontrances de la municipalité!

Comment opérer? La suggestion de votre blogueur d'opérer des sondages inopinés dans les regards des habitants situés dans la rue à leur porte, a plus fait glousser que réfléchir.

On me dit que les immondices filent vite vers le réseau et qu'il est donc impossible de surprendre l'objet du délit dans le regard du délinquant! Au fait, est-ce un délit?

Soit! Votre blogueur en accepte le raisonnement même si, ce qu'il croit, aucun essai n'a été fait!

Eh bien, alors, cher blogueur, quelle est votre lumineuse, nouvelle et imparable solution?

 

ET TOUJOURS! LINGETTES, TAMPAX ET CONDOM!
ET TOUJOURS! LINGETTES, TAMPAX ET CONDOM!

Observons ce panier! Il permet d'arrêter les lingettes, tampax et autres condoms à ce qu'il a été dit et redit.

Reconstituons un panier adaptable au regard personnel de rue et plaçons-le, inopinément et sans distinction de citoyen, de manière aléatoire et répétée dans les-dits regards et la municipalité ne sera plus dans l'ignorance! 

Votre blogueur va s'atteler rapidement à l'élaboration d'un prototype (l'entrefer standard est de 40 mm) et l'expérimentera dans son propre regard. Cela devrait permettre à la municipalité, si elle en prend la décision politique de prendre les délinquants, si on peut dire, la main "dans le panier''!

 

 

A SUIVRE!

Repost 0
20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 20:01
BIEN DES QUESTIONS, POUR QUELLES REPONSES?

Des gens illustres clament qu'on ne peut accueillir toute la misère du monde. C'est vrai sans doute.

Mais alors, ces enfants, ces femmes et ces hommes pris entre frontières impérméables et déluge de feu, haine et idéologie criminelle, que deviennent-ils ?

C'est pas de pot pour eux d'être habitants de ces endroits du monde où ça se passe pas bien, mais alors pas bien du tout!

Que faire quand on n'est nous-mêmes pas sûr de pouvoir partir trois ou quatre fois en vacances cette année? Que peut-être, il faudra remettre à plus tard l'achat de la nouvelle voiture qui a quand même cinq ans et quarante huit mille kilomètres? Que la salle de bains refaite en 2005, n'est plus au goût du jour?

Voyez, chers amis de là-bas, nous avons nos propres soucis, nos angoisses, nos incertitudes économiques, politiques, sociales... Comprenez que... ce n'est pas que nous ne voulons pas, mais... reconnaissez que c'est impossible!

Sachez quand même, qu'on pense bien à vous! Nous avons bien de la peine!

BIEN DES QUESTIONS, POUR QUELLES REPONSES?

Nous croisons combien de personnes chaque jour dans notre village, au supermarché, chez le coiffeur, dans un lieu de culte et à bien d'autres endroits?

Est-ce que nous voyons en chaque visage le visage de Dieu lui même ? Dieu n'a-t-il pas créé l'homme à son image, nous dit la Bible ? Alors, c'est formidable !

Toi, que j'aimerais ne plus rencontrer, je vais pouvoir te regarder autrement ! Du moins, je vais essayer !  Quand même, toi, une icône de Dieu, je ne peux pas faire moins?

BIEN DES QUESTIONS, POUR QUELLES REPONSES?

Ici, les barbelés sont moins denses que plus haut. Le bébé Moïse a été placé dans un berceau étanche pour échapper à la main armée qui voulait le tuer. Ici, un homme va placer ce nouveau petit ''Moïse'' qu'on veut encore tuer, dans des mains amies, outre barbelés.

Combien de nos frères humains n'avons-nous pas parqués derrière des barbelés virtuels mais réels, efficaces au combien, en les rayant de nos relations, en les ignorant au village même?

BIEN DES QUESTIONS, POUR QUELLES REPONSES?

Que dirait Aristote du bien vivre ensemble au sein de notre village depuis que ses citoyens se rendent aux urnes depuis plus de deux siècles?

BON DIMANCHE

 

A TOUTES

 

ET A TOUS!

Repost 0
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 06:26

Il y a quelques jours votre blogueur se posait la question suivante: 40 jours sans article ou non?

François SUREAU traite aussi de cette question pour nos femmes et hommes politiques.

Prenez le temps de le lire et de le relire, c'est très instructif! On peut sur certains points y loger tous les politiques de quelque niveau que ce soit, mais pas seulement! Certains, et ils auront certainement raison, y logeront votre blogueur! Même qu'il y a pensé dans son article pré-cité du 15 février 2016.

 

Mon journal m'offre une entrée en matière très parlante! On ne supprime pas les 35 heures on les assoupli!

CARÊME REPUBLICAIN? UNE URGENCE!

La Croix -mardi 16 février 2016

Pour un carême républicain

La chronique de François Sureau

 

On a oublié deux droits dans la Déclaration des droits de l’homme, disait Baudelaire, le droit de se contredire et celui de s’en aller. Je voudrais en rajouter un autre, le droit du citoyen à n’être pas pris pour un imbécile par ses représentants. On pourrait même songer à créer une « haute autorité de l’enfumage », qui sanctionnerait les comportements les plus insolents. Elle ne chômerait pas, tant l’activité gouvernementale paraît consacrée à nous faire prendre des vessies pour des lanternes, ce qui, en ces temps de « transparence », est tout de même un paradoxe. Le nominalisme en offre le premier exemple : ainsi appelle-t-on, par exemple, juge des libertés le magistrat dont l’occupation essentielle est de conserver les prévenus au violon. Si un gouvernement venait à rétablir demain la peine de mort, nul doute qu’il ne baptiserait sa loi : « loi visant à préserver la vie de tous ». L’activité législative est d’ailleurs devenue la forme moderne du mensonge

« citoyen ». L’État ressemble désormais à un monstrueux écrivain public, ne sachant plus rien faire que des codes, avec une insistance touchant à la frénésie. Ainsi évitet-il de s’interroger sur son action. S’il se commet des attentats terroristes, il réforme la Constitution ou prive, pour des durées sans cesse prorogées, les citoyens de leurs garanties, parce qu’il lui est plus commode de faire voter un texte que de réformer la police. Son tort est de croire le citoyen assez sot pour ne point s’en apercevoir. Il en va de même de telle déclaration, prise au hasard dans les journaux de la veille. Accordant une grâce à Jacqueline Sauvage, convaincue par deux cours d’assises successives du meurtre de son mari, le président de la République fait publier qu’il a exercé sa prérogative « dans le respect de l’autorité judiciaire ». C’est évidemment le contraire qui est vrai, ce dont d’ailleurs on peut se féliciter, parce que c’est l’essence même du droit de grâce que ce désaveu justifié d’une justice nécessairement imparfaite.

Il faut convenir que le déni de réalité n’est pas le fait des seuls politiciens. La presse y joue son rôle, et chacun de nous, qui ne détestons pas nous faire abuser. Je me souviens d’avoir assisté, dans un café, à la retransmission de l’arrivée du cercueil de François Mitterrand sur la base militaire de Cognac. Alors qu’un régiment d’infanterie, colonel en tête, rendait les honneurs, et que la dépouille était suivie par le président du Conseil constitutionnel, un commentateur à la voix sobre et grave proférait cette énormité que le président avait voulu « ces funérailles toutes simples, celle de n’importe qui », sans que le public éclatât de rire. Il est permis de penser que les gouvernants ne croient pas euxmêmes aux fables qu’ils nous racontent, et qu’ils vont sur leur erre parce qu’ils ne savent rien faire d’autre. On remanie. Personne ne pense sérieusement, j’imagine, que M. Placé va réformer l’État ni M. Ayrault discuter de pair à compagnon avec Poutine. On découpe, on promène de-ci de-là la femme, l’enfance, les sports, la famille, parce que le métier veut ça. On ministérialise les « victimes » – mais de quoi ? –, la « ruralité » et « le climat ». Un jamboree d’excellences organisé par un ministre hôtelier doit être tenu pour une avancée décisive. Un gouvernement pléthorique dont plus des deux tiers des membres sont des inconnus passe pour « resserré ». On le dit aussi « de combat », et ce mot évoque les généraux battus de 1940 qui se décoraient dans les cours de ferme. Ce n’est pas qu’on ignore que les chômeurs se comptent par millions, ni que les jeunes ne trouvent pas de travail, ou que le pays s’affaisse dans une crise morale sans précédent. Il y a des carrières à poursuivre, de la soupe à faire bouillir, et puis, comme le disait un politicien de naguère, n’a-t-on pas « tout essayé » ? Ce serait donc pitié que d’aider nos gouvernants à se rendre meilleurs. Il y suffirait d’un rite nouveau. Autrefois, à mardi gras, les avocats de Paris promenaient dans le palais de justice un bœuf, qui était solennellement conduit en procession dans le cabinet du premier président, afin de lui rappeler la vérité de son état. Instaurons un carême républicain, une période de quarante jours où nul ministre ne pourrait tweeter, imaginer une loi nouvelle, dire du bien ou du mal d’aucun de ses collègues, tenter même de nous faire croire qu’il travaille pour nous. Ce temps de « common decency » réconcilierait peut-être le pays avec ceux qui se sont donné pour but personnel de le conduire, ces bergers, disait Tocqueville, qui ne sont pas de meilleurs animaux que nous et qui bien souvent en sont de pires.

Repost 0