Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 09:53

Chers lectrices et lecteurs, bonjour !

Voici venu le moment de mettre un terme aux curieux événements électoraux que nous venons de vivre, si cela est possible! A la veille du 8 mai 2014, on devrait pouvoir aboutir à un " armistice villucusienne" et se parler au delà des divergences, oppositions et opinions, inhérentes à toute société humaine.

Votre blogueur de service est parvenu à rencontrer deux parties prenantes, Pierre Buffet et Eric Ligney de " Notre liste" , équipe maintenant éclatée comme chacun sait, pour chercher à comprendre ce qui s'est passé.

Il a d'abord rencontré Pierre Buffet le 18 avril, venu chez lui pour vérifier le branchement final de son assainissement.

Voilà ce que j'ai noté de mémoire à la fin de l'entretien assez court finalement. Pierre Buffet ainsi que toutes les autres personnes nommées, pourront user librement de leur droit de réponse. (Le droit de réponse permet, en France, à toute personne, physique ou morale, "nommée ou désignée" dans un média de faire publier sa version des faits).

------------------------------------------------------------------------------

André Fairise- Je ne comprends pas ce qui s'est passé le vendredi soir...

Pierre Buffet- Nous non plus, nous ne comprenons pas... Au soir des élections, Eric était abasourdi ne pensant pas être élu... il ne se sentait pas capable...

Je l'ai fait venir chez moi « Est-ce que tu seras disponible pour les différentes cérémonies... ? » « Je ne peux pas décaler mes cours... Si Nicole veut être maire, je lui laisse la place.........» Pour nous au départ, c'est lui qui était prévu, oui, mais il ne veut plus. Lors de la réunion de la veille, on lui a dit »Si tu ne veux pas être maire, prends la place de 1er adjoint ». « Je verrai... » « Puis le lendemain, il nous a fait la gueule comme c'est pas possible. On est tous tombés des nues et on ne comprenait plus rien du tout. J'ai levé le doigt quand personne ne se présentait pour le poste de 1er adjoint . Maintenant, il dit que c'est N. Bonino qui m'a fait changer d'avis pour qu'elle soit maire. Il aurait fallu qu'il se présente et je ne suis pas sûr qu'il n'aurait pas été élu.

AF- Il devait avoir moyen de s'expliquer devant la population, il se raconte des tas de choses.

PB- On pensait bien qu'il prendrait la place de 1er adjoint, s'il ne pouvait pas assumer la place de maire. Il s'est mis à regarder tout le monde avec un sourire jusqu'aux oreilles. La veille on était tous d'accord.

AF- Nicole aurait dit à Eric « Je veux être maire ou rien. L'a-t-il inventé ? »

PB- Au départ, c'est moi qui ai commencé à faire l'équipe. J'ai été voir N. Bonino. Est-ce que tu veux venir ? Elle a dit oui. Moi, je ne veux pas être maire. Elle a répondu qu'elle voulait bien prendre la place de maire. On a commencé comme ça à 2 ou 3 personnes. Quand on a eu 8 personnes Eric n'avait toujours pas donné sa réponse. Il avait dit, je viendrai, je viendrai pas. On était à 8, j'ai été le revoir et je lui ai dit qu'il fallait qu'il se décide maintenant car on va avoir notre nombre. « Je veux bien, mais comme maire et j'amène avec moi C. Eme ». On a encore de la place. Nicole dit »Je prends la place de 1er adjoint. Si tu veux la place de maire, prends là ». Voilà exactement comment ça s'est passé.

AF- J'ai dit à Nicole qu'il fallait expliquer même si ce n'est pas facile et Eric répondra ce qu'il voudra. Il ne faut pas laisser les choses comme ça.

PB- Il nous a bien laissé dans la « mouise » après...

AF- Si c'est la vérité il ne faut pas avoir peur de le dire.

PB- C'est comme cela que ça s'est passé exactement. Y-a pas de problèmes. Il a même dit plusieurs fois à C. Dérengère « C'est une grosse charge ! » Quand il a été élu le dimanche soir. Il est resté assis sur sa chaise, sonné. Il ne pensait pas passer. Lui, c'était pour emmerder G. Krol qu'il s'est présenté. Il s'est trouvé élu et s'est trouvé assommé.

Votre blogueur a ensuite demandé à rencontrer Eric Ligney. Cela s'est fait le lundi 28 avril.

Voilà maintenant ce que j'ai retenu d'une bonne demi-heure d'entretien.

6 mois avant les élections, Eric Ligney ne voulait pas être candidat. Pierre Buffet et Nicole Bonino dressent une liste avec quelques noms : Mme Barbé, Mme Dorbe, Mr Dérangère.

A cette époque, P. Buffet a insisté plusieurs fois plusieurs fois pour qu'il se présente. Il dit non. N. Bonino avait besoin de moi, car sans moi, elle ne passait pas. « D'après des calculs, sans moi, elle aurait eu moins que V. Jullien ».

M. Pusceddu l'interpelle un jour et lui dit qu'elle voudrait bien travailler avec lui. Il n'est toujours pas partant.

C. Eme, copain, lui dit la même chose et qu'il est prêt à partir... avec lui.

« Tu m'ennuies, je ne voulais pas me présenter ».

C'est là qu'E. Ligney se décide et prévient N. Bonino qu'il part, mais pour être maire. C'est OK pour N. Bonino.

« Mais je pense qu'ils avaient combiné leur truc avant ».

E. Ligney solliscite J.P. Lemeur, A. Jeannin et A. Guilleminot qui accepte parce qu'il se présente, et M. Pusceddu donc.

On a donc d'un côté : N. Bonino, P. Buffet, M. Barbé, M.P. Dorbe, C. Dérangère et de l'autre E. Ligney, C. Eme, J.P. Lemeur, A. Jeannin, A. Guilleminot et M. Pusceddu.

Une première réunion de tous les candidats a lieu chez N. Bonino. La liste rédigée est celle qui a été distribuée aux habitants. E. Ligney(maire) N. Bonino(premier adjoint) P. Buffet(deuxième adjoint) ; viennent ensuite par lettres alphabétiques M. Barbé, C. Dérangère, M.P. Dorbe, C. Eme, A. Guilleminot, A. Jeannin, J.P. Lemeur, M. Pusceddu.

Sur le papier est noté plutôt des idées qu'un programme. Tout était clair. Le slogan est apporté par E. Ligney.

« Barbé s'étonne de ne pas être dans la tête de liste. Je propose de m'effacer mais, c'est maire ou rien. Discussion vive entre N. Bonino, P. Buffet et M. M. Barbé mais après, ça s'est arrangé. M. Barbé s'est pliée aux décisions. »

Une deuxième réunion décide de l'action d'information à la population. Une première tournée pour distribuer le trombinoscope avec les idées proposées. Une seconde pour distribuer les bulletins de vote et répondre aux questions. Une autre réunion devait se tenir pour dresser la liste des questions qui pourraient être posées. Mais une autre décision est prise entre N. Bonino, P. Buffet et M. Barbé de ne passer qu'une fois. « Curieux, ils se trouvent aujourd'hui à la tête de la commune, ils ont trahi l'équipe pour moi.Une équipe c'est pas ça, c'est pas 3 personnes qui décident. Et j'avais décidé de ne pas aller à la réunion du lundi. J'y suis arrivé en retard ».

Retard à la réunion suivante – Ils avaient tous dit « Mr Ligney, on ne veut travailler qu'avec vous... et ils ont voté tous N. Bonino ».

A.Fairise- Ils disent maintenant, pourquoi Eric ne s'est pas présenté.

Elections : dimanche soir- E. Ligney très surpris- Il dit à A. Jeannin qui a eu le plus de voix: « si tu veux la place de maire, prends la ». « Non ! »

E. Ligney n'a pu aller à un rendez-vous le lundi matin à la demande de P. Viardot pour l'assainissement car il avait cours. Il a demandé à N. Bonino d'y aller puisqu'elle devait être son 1er adjoint. Il l'a rencontre le lundi après-midi et elle lui dit « Vous savez, Mr Ligney pour être maire, il faut être disponible ».

N. Bonino téléphone le lundi soir à certains membres élus , facilement influençables, pour changer la donne. Le mardi matin, elle laisse à E. Ligney un message alors qu'il est au travail, portable éteint, comme il le demande à ses élèves. E. Ligney rappelle quand il est disponible vers midi. « Vous n'êtes pas joignable lui dit-elle, ça ne va pas aller, etc... Vous comprenez, j'ai pris une décision, je suis maire ou rien.... » La suite a été animée... et j'ai raccroché... E. Ligney et N. Bonino se sont accrochés le mardi soir, le mercredi... (J'en étais malade.)

Réunion le jeudi soir chez N. Bonino ; E. Ligney dit non. Maintenant qu'on est élu, on fait les réunions à la mairie. P. Buffet demande à E. Ligney s'il sera disponible ? Il fait remarquer que pendant toute la durée des travaux d'assainissement il a passé beaucoup de temps, 2 heures par jour, tous les jours avec les gars ou en dehors. Il allait allumer les pompes le dimanche soir et y retournait plusieurs fois pour en vérifier le bon fonctionnement. L'équipe a décidé, sans E. Ligney, que ce serait N. Bonino qui serait maire. E. Ligney a dit « vous voulez ça, pas de problème mais voilà ce qui va se passer maintenant. Vendredi soir, vous faites vos petites affaires et lundi, vous avez ma lettre de démission ». « Non, on veut que vous soyez le1er adjoint ». « Non !c'est pas ce qui était prévu ! ». L'équipe offre à E. Ligney le poste de premier adjoint et ne terminera la réunion que lorsqu'il aura donné son accord. «On voit bien que les choses étaient préparées d'avance ». De guerre lasse, il finit par accepter. Il a déjà pris sa décision pour le vendredi. Il ne se présentera à rien ne voulant pas entrer en compétition avec N. Bonino, il n'ouvrira pas la bouche pour ne pas envenimer les choses et créer une situation explosive en public . Il ne veux pas travailler dans un panier de crabes... Il démissionnera le lundi puisque tout a été décidé. Le vote le confirmera puisque N. Bonino aura 10 voix, E. Ligney ayant voté blanc.

-----------------------------------------------------------

Il est inutile de vous rappeler que vos réactions, quelles qu'elles soient seront les bienvenues dans votre VOTRE BLOG DE LIBRE PARTAGE.

À bientôt, à très bientôt, sans doute !

Votre blogueur de service, agitateur d'idées et lanceur d'alerte à l'occasion.

-------------------------------------------------------------

P.S.Votre blogueur vous invite aussi à un sondage d'opinion sur cet article mais aussi sur d'autres ensuite.

Très simple à réaliser: En fin d'article, cliquez sur Commenter cet article.

Pour Nom : tapez : 28Avril

Dans le cadre texte, tapez votre réponse : oui ou non. On peut ajouter quelques mots.

Questionnaire sondage :

1)Fallait-il provoquer ces entretiens ? OUI NON

2)Cela vous a-t-il appris quelque chose ? OUI NON

3)Doit-on revoter pour élire 2 conseillers ? OUI NON

Votre avis personnel : …...............................................

exemple de réponse: ( 1 – OUI...2- NON...3-NON)

À

Repost 0
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 20:32

Chers lectrices et lecteurs, bonjour !

Je vous invite à lire l'article ci-dessous paru en avril, de mon journal préféré, La Croix, depuis plus de 45 ans.

J'y reviendrai très prochainement pour vous faire partager tout ce qu'il m'inspire sur le fonctionnement de la vie locale.

Bonne lecture. Certains diront que c'est un peu, beaucoup, trop intello ! Peut-être !

À bientôt, à très bientôt, sans doute.

Votre blogueur de service, agitateurs d'idées, et lanceur d'alerte à l'occasion.

Lanceurs d'alerte, nouvelles vigies de la démocratie ?.

Consciences de la démocratie. Florence Hartmann (1)

Ces vigies modernes qui tordent le bras à Servier et à son Mediator (Irène Frachon) ou à une agence américaine de renseignements devenue plus gloutonne que la Stasi (Edward Snowden), ces indignés non résignés que le grand écran a magnifiés (Erin Brockovich, Frank Serpico, Gorge Profonde…) nous sont familiers. Pourtant, le terme de lanceurs d'alerte qui les qualifie l'est beaucoup moins, à l'instar des véritables enjeux qui se cachent derrière leur refus d'être complices de pratiques illégales sur leur lieu de travail, là où la loyauté et leur intérêt personnel leur commandent le silence.

Ennemis de l'intérieur ou héros, comploteurs contre le secret et le privé ou combattants d'une opacité nécessairement coupable. La simplification du débat nous permet de choisir un camp, de nous divertir… de l'essentiel. De transformer en polémique une question d'éthique ancrée au coeur de nos fondamentaux démocratiques. En démocratie, la liberté n'est pas absolue en ce sens qu'elle s'arrête là où commence celle des autres. De même, la transparence, au fondement du contrôle démocratique, ne proscrit aucunement cette part justifiée d'opacité indispensable à la conduite des affaires publiques ou de celles de l'entreprise.

Mais ces exceptions légitimes à la règle de la transparence ne sauraient autoriser la folie d'un pouvoir public ou privé que ne contient plus aucun contre-pouvoir. Affaire de bon sens démocratique: l'usage du secret à des fins illicites est comme le détournement d'un pouvoir délégué à des fins privées, une forme de corruption.

Anachronique en démocratie, ce clivage entre partisans du secret et partisans de la transparence fait écran à la question des lanceurs d'alerte. La démocratie est fragile et, comme l'histoire nous l'a appris, temporaire puisque sujette à des détournements, des étouffements, des confiscations et des régressions. Il faut donc constamment la régénérer et la veiller. Et cette fonction de veilleur relève de la responsabilité de chaque citoyen. D'un acte individuel pour le bien collectif.

Et d'une prise de risque. Ni délateur ni balance – nécessairement intéressés –, ni professionnels de l'alerte tels les journalistes ou certains activistes, les lanceurs d'alerte sacrifient leur intérêt personnel et leur carrière au nom de leur conscience morale pour empêcher la mise en danger d'autrui par les industries alimentaires ou pharmaceutiques par exemple, ou pour mettre fin dans l'intérêt de tous à des pratiques illégales au sein de leur entreprise ou de leur administration. Qu'ils se contentent de saisir leur hiérarchie ou se résolvent à prendre à témoin l'opinion publique, ils peuvent être licenciés, agressés, conduits au suicide, poursuivis en justice pour diffamation ou violation du secret professionnel et rester sur des listes noires même s'ils gagnent leur procès. Sans eux pourtant, l'amiante ne serait pas interdit, les banques multiplieraient les dérives, la corruption serait doublée, le secret dissimulerait nombre des turpitudes de nos entreprises et administrations, nos libertés individuelles sensiblement réduites.

Doit-on regretter que le niveau d'exigence démocratique des citoyens continue d'exister ou de s'élever? Les lanceurs d'alerte sont l'une des émanations de cette exigence. Les désigner en tant que cinquième colonne ou « délateurs », c'est renoncer à la démocratie, abolir toute forme d'éthique, choisir les intérêts privés contre l'intérêt général.

(1) Auteur de Lanceurs d'alerte. Les mauvaises consciences de nos démocraties, Don Quichotte, 2014.

Repost 0
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 15:24

Chers lectrices et lecteurs, bonjour!

Voic un tableau qui parle de lui-même!

Vous partîtes à quelques-uns seulement en avril 2011 et vous arrivâtes plus de 1400 en avril 2014.

Complimentez-vous les uns les autres! Je l'ai déjà dit, c'est votre réussite!

Les commentaires après élections se sont taris, c'est normal. Il n'empêche que chacun peut continuer à s'exprimer non seulement sur les articles publiés mais sur tout autre sujet de son choix. Que risquez-vous? Une volée de bois vert? Quelques propos peu amènes? On s'en remet rapidement!

À propos d'élections, je prépare un article pour essayer de démêler, si cela est possible, l'imbroglio "maire prévu, maire élue". J'ai pu entendre, Pierre Buffet à l'origine de "Notre liste" et Éric Ligney. Ils se sont exprimés sur le sujet. Chacun se fera une opinion personnelle. Cela m'étonnerait que je ne donne pas publiquement mon opinion personnelle...

J'ai annoncé après l'élection que je ferais une analyse des résultats. Résultats qui ont déçu certains, étonné d'autres, voire assouvi quelques secrets désirs... Certains bouleversements... m'ont compliqué, la tâche... Patientez encore un peu! Le temps de la réflexion évitera trop d'emballement et propos sanguins.

À bientôt, à très bientôt sans doute.

Votre blogueur de service, agitateur d'idées et "lanceur d'alerte".

AVRIL 2011 - AVRIL 2014.... STATISTIQUES VISITEURS
Repost 0
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 14:47

Chers lectrices et lecteurs, bonjour!

J'ai eu l'occasion récemment de passer près de deux stations d'épurations du même type que la nôtre. J'ai pris quelques photos. Voyez-vous mêmes!

À bientôt, à très bientôt.

Bon premier mai, fête des travailleurs, dit-on! Bon défilé! Bonne cueillette de muguet et autres activités de votre choix. Et pourquoi pas rédiger un article, aussi, de votre choix! Enrichissez ce blog qui, avant tout, est le vôtre! Cassons la monotonie d'un rédacteur unique! Si lu soit-il! Un nouveau record de connexions s'annonce pour ce mois d'avril 2014! De quoi ne pas mécontenter son animateur pour le troisième anniversaire de sa création en avril 2011! Mais, c'est avant votre succès... à vous, chers lectrices et lecteurs!

Votre blogueur de service.

Qui peut ou veut traduire le commentaire publié de jour en anglais de Visit us. On lit même votre blog aux USA, semble-t-il

Traduction automatique: (ce commentaire fait suite à un article déjà ancien sur le stationnement à Villey)

"Le stationnement de voitures et d'autres véhicules dans les rues est une question majeure et il peut avoir de vraiment mauvais impacts sur le trafic dans les rues. Une stratégie très bien planifiée est nécessaire pour faire face à cette question. Je suis heureux que les gens(le peuple) prennent des initiatives de résoudre cette question. Merci."

D'AUTRES STATIONS D'ÉPURATION ROSEAUX.
D'AUTRES STATIONS D'ÉPURATION ROSEAUX.
D'AUTRES STATIONS D'ÉPURATION ROSEAUX.
D'AUTRES STATIONS D'ÉPURATION ROSEAUX.
D'AUTRES STATIONS D'ÉPURATION ROSEAUX.
D'AUTRES STATIONS D'ÉPURATION ROSEAUX.
D'AUTRES STATIONS D'ÉPURATION ROSEAUX.
D'AUTRES STATIONS D'ÉPURATION ROSEAUX.
Repost 0
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 19:45

Chers lectrices et lecteurs, bonjour!

J'ai cru entendre ce soir aux informations que 65% des français buvaient l'eau du robinet.

Et vous?

"Notre eau est conforme aux exigences de qualité pour l'ensemble des paramètres mesurés". Signe l'ingénieur du génie sanitaire.

Voir le détail des dernières analyses affichées récemment au village.

On peut supposer que les paramètres mesurés... sont les paramètres essentiels et généralement retenus pour garantir que l'eau distribuée peut être bue sans danger pour la santé.

À bientôt, à très bientôt.

Votre blogueur de service, agitateur d'idées et "lanceur d'alerte"

Pourquoi "lanceur d'alerte"? Un prochain article vous parlera plus longuement de cette notion de "lanceur d'alerte"

BUVEZ-VOUS DE L'EAU DE VILLEY?
BUVEZ-VOUS DE L'EAU DE VILLEY?
BUVEZ-VOUS DE L'EAU DE VILLEY?
BUVEZ-VOUS DE L'EAU DE VILLEY?
Repost 0
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 19:37

Chers lectrices et lecteurs, bonjour,

Prévus depuis un certain temps, les travaux de réfection de la toiture de l'école sont en cours, l'entreprise profitant de la période de congés scolaires actuels.

Un de nos concitoyens, du métier y travaille pour son entreprise.

Quelques photos.

À bientôt, à très bientôt.

Votre blogueur de service, agitateur d'idées et pourquoi pas " Lanceur d'alerte" à son niveau!

TRAVAUX - TOITURE ECOLE
TRAVAUX - TOITURE ECOLE
Repost 0
26 avril 2014 6 26 /04 /avril /2014 12:04

« Il faut que la voix des hommes sans voix empêche les puissants de dormir. » Henri Grouès.... (Qui est Henri Grouès?)

----------------------------------------------------------------------------------------

Chers lectrices et lecteurs, bonjour !

Soyez patients, très patients, c'est très long...


Dimanche 20 avril 2014, saint jour de Pâques pour les chrétiens, vers 9 heures. Votre blogueur de service vaque à quelque occupation dans sa cour. Soudain, il entend les cloches sonner. Il les entend bien puisqu'elles sont à 50 mètres à peine de ses oreilles. Diantre, fichtre, diable ! Que se passe-t-il ? Il n'y a pas d'office prévu dans notre église de Villey sur Tille, ce matin de la résurrection de notre Seigneur Jésus Christ. La célébration la plus proche se fera à Is sur Tille à 11h avec une église quasi pleine d'ailleurs.

Mais alors que se passe-t-il ? Qu'annoncent-elles ? Pourquoi sonnent-t-elles en dehors des heures habituelles que sont 7 heures, midi et 19 heures, les trois angélus de la journée. Trois angélus, qui en fait vous appellent tous, chers lectrices et lecteurs de Villey sur Tille, à prendre un temps de prière selon une tradition millénaire!

Il faut que je comprenne l'évènement alors, tel que je suis, en tenue de travail, je me dirige vers l'église et y entre.

J'arrive vers la sacristie et y rencontre une conseillère municipale, laquelle m'explique qu'elle vient de remettre les cloches en service après trois jours de saint repos. On raconte aux enfants qu'elles sont parties vers Rome le soir du jeudi saint et qu'elles reviennent le matin du saint jour de Pâques, non sans avoir déposé des œufs dans les jardins... Cette pratique ancienne n'a jamais été usitée à Villey, pas même du temps où Marie Guilleminot s'occupait de l'église au titre de la paroisse. Elle ajoute qu'elle a dû se rendre au presbytère d'Is-sur-Tille pour y prendre un cierge pascal manquant dans notre église de Villey. Peut-être l'a-t-on "volé" ? On dit que quelques cierges pascals de quelques églises environnantes auraient été "volés". Non, notre cierge n'a pas été volé ! Il était chez votre blogueur, bien rangé depuis la veillée pascale 2013, d'où il l'avait rapporté, comme chaque année. L'église de Villey n'ayant eu aucune célébration eucharistique nécessitant le-dit cierge pascal, en général une célébration de baptême, son absence n'a pas véritablement manqué. Je suis navré d'avoir privé notre église de Villey de cette très grosse bougie, signe de la lumière de notre Seigneur Jésus-Christ, quand il est allumé naturellement. La présence réelle de notre Seigneur Jésus-Christ dans notre église est tout autre chose. Retirée à l'automne 2011 pour des raisons d'organisation propre à la paroisse et à la paroisse seulement, il se pourrait que bientôt, selon le désir de notre nouveau curé, le Père Sauer, la présence réelle de notre Seigneur Jésus-Christ habite à nouveau notre église.

Cette digression faite, sans doute utile pour l'avenir, je reviens à la présence de notre conseillère municipale dans la sacristie. Elle me précise qu'elle sera chargée d'ouvrir l'église, de faire sonner les cloches lors des célébrations à venir. Membre de la communauté chrétienne de la paroisse Is-Grancey, depuis mon arrivée à Villey fin 1998, j'ai pris la suite de Marie Guilleminot, quand elle n'a pu poursuivre le service qu'elle assurait depuis de très longues années. J'ai dû me battre pied à pied, pour que l'église soit ouverte le plus souvent possible et que tout un chacun puisse se rendre au pied de l'autel et y prier devant le tabernacle où Jésus est réellement présent. Des mois de bataille épistolaire avec la mairie, le curé de la paroisse, l'archevêque de Dijon et le Préfet. Le dernier courrier de l'archevêque était clair, net et précis. Les lois régissant les relations Église catholique/ République française, stipulent bien que l' Église catholique est affectataire du bâtiment église. La commune en est propriétaire, mais nue- propriétaire en quelque sorte. Le curé desservant le village est seul à décider de son ouverture. Un membre de la communauté paroissiale en est alors chargé éventuellement. C'est ce que votre blogueur de service a fait pendant plus d'un an. En aucun cas, la municipalité ne peut s'opposer à l'ouverture de l'église comme décidé par le curé, et confiée à un membre de la communauté chrétienne habitant dans le village. Si la municipalité craint, et on peut le comprendre, que des œuvres ou objets précieux disparaissent, elle doit alors prendre les mesures qui s'imposent en les sécurisant sur place ou en les déposant en un lieu sûr. Pour mémoire, je rappellerai que pendant des années l'église était accessible par une porte latérale dont la serrure avait été forcée par quelqu'un de la municipalité elle-même. C'est votre serviteur qui a fait le nécessaire pour sécuriser à nouveau cette porte quand il a pris en charge l'ouverture quasi journalière de l'église. Je ne m'étendrai pas sur la disparition mystérieuse de la clé de la sacristie au lendemain de la célébration d'un mariage. Disparition du seul fait de la municipalité. Votre serviteur a dû, là aussi, ouvrir la porte comme il a pu et remplacer la serrure par un verrou aux frais de la paroisse. En n'omettant pas de remettre une clé à la mairie en sa qualité de propriétaire.

Ce que m'a dit notre conseillère municipale m'a été confirmé par notre maire peu de temps après lors de sa venue à l'église ce dimanche matin. Elle m'a confirmé que fort d'un entretien avec la Préfecture, il était hors de question pour elle, responsable des biens immobiliers de la commune, que l'église soit à nouveau ouverte. C'est en totale contradiction avec les lois de la République, je le répète. Ouvrir ou ne pas ouvrir l'église est une décision, sauf cas exceptionnel, péril par exemple, à prendre uniquement par le curé, affectataire.

Dès la nouvelle municipalité installée, votre serviteur a reçu une délégation lui proposant de lui confier les clés de l'église. Votre serviteur n'a pas dit non, au fait de détenir les clés de l'église, mais il veut seulement assurer un service d'Église et non municipal selon la philosophie qui peut être la sienne. Est-il besoin de rappeler qu'en France, la séparation de l'Église et de l'État est une réalité. Pour clarifier les choses, j'ai immédiatement proposé à la délégation de rencontrer le curé de la paroisse. Un rendez-vous a été pris à mon initiative mais la municipalité n'a pas souhaité y donner suite. Compte-tenu de cette séparation, Église/État, ce n'est absolument pas le rôle d'une municipalité de prendre en charge le service de la sacristie de l'église du village.

Ensuite et pour confirmer mes précisions, j'ai adressé à la municipalité le 3 avril, un dossier constitué lors de mon "Bras de fer" de 2010, pour aboutir à l'ouverture de l'église de Villey, évoqué ci-dessus.

Suite au dernier entretien du jour de Pâques, j'ai de nouveau, adressé un dossier plus complet à la municipalité comprenant le rapport de 2008 de Mgr Minnerath, archevêque de Dijon, très précis et argumenté, appuyé sur toutes les lois de la République, régissant la gestion des églises de France appartenant aux communes ou à l'État comme les cathédrales. Ce rapport fait autorité, il a été présenté les 26 et 27 juin 2008 au Palais de Chaillot aux autorités de l' État dont le ministre en charge des cultes.

Pour conclure, votre serviteur précisera qu'en sa qualité de simple citoyen, il a toute latitude pour faire en sorte que la loi soit respectée si les circonstances l'exigent, comme il l'a déjà fait en 2010.

Désolé pour la longueur de cette information, mais cela m'a semblé nécessaire pour éviter bien des démarches et conflits inutiles.

À bientôt, à très bientôt, sans doute.

Votre blogueur de service.

Repost 0
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 05:55

« Il faut que la voix des hommes sans voix empêche les puissants de dormir. » Henri Groués.... (Qui est Henri Groués?)

----------------------------------------------------------------------------------------

Chers lectrices et lecteurs, bonjour !

Il semblerait que depuis quelques jours, une partie de ping-pong se joue entre notre ami Le Corbeau et d'autres commentateurs. Ne nous attardons pas trop sur le style et les fautes d'orthographe. J'admire le grand mérite qu'il a de s'exprimer quand même. C'est parfois pas très clair, mais faisons un effort, et nous trouverons des choses intéressantes. Il me semble qu'au lancement du blog, j'ai dit qu'on s'exprime avec ses mots tout simplement. Je préfère pour ma part, ce genre d'expression que pas d'expression du tout. Allons-nous considérer que, notre ami Le Corbeau n'a pas le droit de s'exprimer, parce qu'il a quelques difficultés avec la langue de Molière ?

Sans la bienveillance d'une institutrice républicaine, laïque et "fille mère", sous la quatrième République, dans les années 1955, votre blogueur de service, n'écrirait sans doute pas mieux. Lui aussi a dû, très tôt, trop tôt, gagner sa croûte. Alors, vous comprendrez ma sympathie pour lui. Devrais-je avoir honte de ma mère et de mes propres frères, dans la même situation.

Votre blogueur de service est aidé à l'occasion par un lecteur. Il lui signale aussitôt qu'il le peut, la ou les fautes d'orthographe ou de syntaxe. Il lui dira même, s'il le faut aussi. « Là mon ami, tu y vas un peu fort ! ». Il a aussi, par ailleurs, un conseiller hors pair, appelé aussi "Conseiller Merveilleux". Toujours disponible et gratuit ! Cela lui évite bien des fois de sortir des âneries trop grosses ! Dans sa grande bonté, il lui laisse toutefois la possibilité d'aller, de temps en temps, un peu trop loin au goût de certains. N'est-ce pas ?

Et aussi un correcteur Internet: http://www.reverso.net/orthographe/correcteur-francais/

Encore un dernier mot au sujet de la "religion" qui transparaîtrait trop dans mes propos d'après notre ami, "Pas content des pleurnichars". J'en suis très honoré. C'est la seule richesse et le seul héritage, que m'a laissé ma pauvre maman. J'aimerais beaucoup échanger avec vous sur le sujet. Peut-être pourrions-nous, un jour organiser un forum des commentateurs, sur la place de la République, au bord de la mare, dans le jardin public ou à l'abri d'un lavoir s'il pleut. Qu'en pensez-vous ?

Quelques précisions au sujet des commentaires.

Les commentaires nominatifs sont publiés intégralement puisque assumés de facto par l'auteur. Les commentaires signés avec deux initiales, pseudo, anonyme, sont publiés dès l'instant où il y a échange d'idées dans le respect des personnes et de leur vie privée. En sachant toutefois que ce n'est pas simple de "modérer", alors merci de votre indulgence.

Je veux bien être inquiété personnellement pour des propos que j'aurais tenus et signés, jugés répréhensibles par l'un ou l'autre. Je ne souhaite pas l'être, pour des propos calomnieux, diffamatoires et injurieux proférés envers tel ou tel d'entre vous, en les publiant.

Je veux croire que tout en poursuivant notre « libre-partage », sans haine, sans crainte, sans tabou toujours avec grand respect pour tous, sur ce blog ou tout autre demain, voire sur le site futur proposé par le Conseil Municipal si la possibilité nous en est offerte, nous arrivions à nous parler ouvertement et sans tabou "politico-communal" dans nos rencontres personnelles.

Ce n'est que depuis ces dernières élections que ,quelques personnes ont osé me parler du blog. Pourquoi ?

À bientôt, à très bientôt chers amis. À vos claviers!

Bonnes fêtes de Pâques à tous ! N'oubliez pas le reportage de la course aux œufs à m'envoyer !

Votre blogueur de service, à qui on dit « Ne serait-il pas temps pour vous de fermer votre canard "boiteux" » Un canard boiteux qui dépassent les 900 visiteurs uniques pour les 18 premiers jours d'avril !

Repost 0
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 09:52

Chers lectrices et lecteurs, bonjour!

Article étonnant, que celui que vous avez en pièce jointe!

Le raisonnement suivant est-il correct?

Je vais chaque jour du point A au Point B en voiture. Trois de mes voisins font de même. Tous les quatre, font un plein de carburant par semaine à la même station voisine. Nous décidons de co-voiturer. Il n'y a plus qu'un seul plein par semaine. Le pompiste va-t-il pourvoir nous attaquer pour perte de chiffre d'affaire et de profits? Peut-être demain avec nos amis américains et d'autres sans doute, mais ensuite à l'intérieur même de notre propre pays.

Vous me direz, c'est à peut près le raisonnement que nos élus ont tenu pour la tarification de l'assainissement de nos eaux usées, il me semble. On taxe fortement forfaitairement chaque maison au départ en prévision de la baisse supposée de la consommation. Tant pis pour la personne seule, âgée, économe par nature depuis toujours puisqu'elle a connu le temps où il n'y avait pas d'eau sur son évier.

Bonne cogitation, et surtout, exprimez-vous. Cela nous changera des échanges 'volatiles" des derniers jours. On s'étonnera que le "modérateur" les diffuse. Il pense que c'est une bonne catharsis. Pensons aux jeunes démunis, qui faute de trouver les mots pour régler leurs problèmes relationnels, sortent les poings de leur poches quand ce n'est autre chose et cognent. Pensons aussi aux adultes et nous en connaissons qui faute de trouver le courage d'affronter celui qui ne pense pas comme lui ou le contredit dans sa fonction, est capable de l'ignorer des années, parfois pour le reste de ses jours.

Alors échangeons sur ce blog en attendant un peu de maturité et d'empathie pour son prochain, pour que bientôt, on ose lui parler face à face.( Ҫa y est, il est reparti avec son prêchi-prêcha!)...

Votre blogueur de service.

Repost 0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 10:48

Documents scannés reçu en l'état.

----------------------------------------------------

Ce blog de libre partage, hors injures et autres attaques très personnelles, est ouvert à tous.

Utilisez votre droit de réponse. Il est inscrit dans la loi.

Votre blogueur de service.

COMMUNICATION DE MR KROL
COMMUNICATION DE MR KROL
Repost 0